Activités de janvier pour aider la faune du jardin

Quelle que soit la taille de votre jardin, il peut permettre à la faune d’assurer sa survie. Cela vaut particulièrement en janvier, qui est souvent le mois le plus froid et celui où les sources naturelles de nourriture sont disponibles en quantités réduites sur le sol. Lisez notre guide sur la création de « couloirs verts » vitaux qui relient les villes, les parcs et la campagne aux jardins des particuliers.


Ajoutez ces idées à votre liste de tâches de janvier, et vous aurez contribué de manière essentielle à attirer un large éventail de pollinisateurs, d’oiseaux, de mammifères, d’invertébrés et d’amphibiens – en les aidant à survivre et, espérons-le, à prospérer cet hiver.


Soyez solidaire de nos amis à plumes

S’ils n’ont pas migré vers des climats plus chauds, de nombreux oiseaux volent dans les jardins à la recherche de quelque chose à manger. 

  • Remplissez les mangeoires à oiseaux avec des aliments riches en calories, y compris des arachides et des graines de tournesol. Les oiseaux qui se nourrissent au sol comme les grives, les merles et les rouges-gorges apprécieront les mélanges de graines, les pommes coupées et le fromage râpé. 

  • Effectuez un nettoyage de printemps de tous les nids à oiseaux que vous pourriez avoir - en enlevant tout le matériel de nidification de l’année passée. Vérifiez qu’ils n’ont pas pourri ou n’ont pas été endommagés et qu’ils sont toujours solidement fixés au mur, à l’arbre ou à la clôture.

  • Fabriquez vos propres boules de graisse. Mélangez des restes de cuisine tels que du fromage, des miettes de gâteau et de la bouillie d’avoine séchée avec du saindoux ou du suif fondu (mais pas de graisse de dinde qui pourrait enduire les plumes des oiseaux et les empêcher de voler). Ensuite, laissez reposer les boules au réfrigérateur pendant une nuit.

Gardez un œil sur les abeilles

L’utilisation généralisée de pesticides et la destruction de leurs habitats naturels ont décimé les populations d’abeilles, en particulier les bourdons, qui sont de plus en plus menacés. 

  • Si, en creusant, vous découvrez accidentellement une reine des abeilles, placez-la soigneusement dans un endroit froid et sec, par exemple sous une litière de feuilles. 

  • Résistez à l’envie de l’amener à l’intérieur, car elle a besoin d’être à l’extérieur pour continuer à hiberner et, espérons-le, fonder une colonie en début d’année.

  • Si elle est restée longtemps immobile et qu’elle semble avoir besoin d’un regain d’énergie, préparez une solution sucrée composée à 50 % de sucre blanc (pas de miel qui peut contenir des agents pathogènes) et à 50 % d’eau. Présentez-lui cela dans un bouchon de bouteille renversé ou une cuillère à café. 

Une confortable maison de bois mort

Le bois mort est l’endroit idéal pour permettre à toutes sortes d’animaux sauvages de vivre et de trouver de quoi s’alimenter.

  • Formez un tas de bûches dans une partie calme du jardin qui n’est pas susceptible d’être dérangée, comme l’arrière d’une bordure. Enterrez partiellement les bûches pour les rendre accessibles aux coléoptères qui se reproduisent sur du bois en décomposition sous la surface du sol. 

  • Érigez quatre poteaux en bois de forme rectangulaire pour créer un cadre que vous pourrez ensuite charger de bûches, puis de brindilles et enfin d’herbes coupées sur le dessus. 

  • Recyclez votre sapin de Noël, coupez le tronc et les branches avant de les transformer en fagot. Comblez les trous avec des feuilles sèches, en laissant quelques coins et recoins libres pour les insectes – et les animaux qui s’en nourrissent !

Share on Facebook Share on Linkedin
Search engine powered by ElasticSuite
Mesurer la taille de votre jardin
Dessinez votre jardin sur la carte et trouvez les produits les plus appropriés.
Zoomez sur votre propriété. Cliquez ou appuyez pour tracer un chemin autour de votre jardin afin de mesurer la superficie.