Magazine

La mousse, une option déco au naturel

La mousse vit de peu. De l’ombre et de l’humidité lui suffisent, et quand on la croit dépérit, elle n’est qu’endormie ; un souffle de rosée suffit à la ranimer. C’est une aubaine pour les créateurs aux mains vertes. Avec un peu de préparation, elle fait des merveilles.

En déco, la mousse peut souligner les dallages d’un trait de verdure, recouvrir de poésie les recoins du jardin comme les pierres ou poteries qui s’y nichent. Ou encore se prêter à l’art très urbain du graffiti comme du kokedama japonais.

 

La mousse dans l’ombre des jardins japonais

 

La sobriété raffinée du jardin japonais, son minimalisme, séduit dans les jardins contemporains. Et la mousse y a un rôle primordial. N’ayant ni racines ni systèmes vasculaires, elle s’accroche sur son support par de simples rhizoïdes et aime les plans inclinés voire verticaux. C’est la plante idéale pour animer un coin du jardin ombragé voire frais et humide, car le soleil n’est pas son ami. Ses multiples déclinaisons offrent une vaste palette de coloris et de textures. Alors si les mousses vous inspirent, jouez avec elles pour composer votre propre patchwork, en juxtaposant les variétés. Et ne négligez pas l’entretien de cet étonnant tapis vert : nettoyez-le régulièrement et avec délicatesse en enlevant feuilles mortes, herbes et brindilles. Ils nuiraient au spectacle et feraient écran à l’indispensable lumière du jour nécessaire à son éclat.

La mousse est parfaite également pour verdir une surface minérale trop neuve ou esthétiquement contestable. A condition toujours que l’emplacement soit à l’abri des excès du soleil. Installez des touffes de mousse entre des dalles, sur une rocaille, entre les pierres d’un vieux mur. Sur le sol, posez les touffes en les faisant bien adhérer et, sur un mur, calez-les entre les pierres et surveillez afin qu’elles s’accrochent bien. Il est également possible de broyer les touffes sèches et de répandre ce broyat en brumisant ensuite régulièrement. Procédez par temps sec, la pluie ruinerait votre travail.

 

Dehors, dedans, des créations moussues

 

La mousse se prête aussi à des préparations magiques pour réaliser de spectaculaires décors moussus : tapis de mousse, patine verte recouvrant dalles, poteries ou statues et même graffiti verts et totalement écolo. Les recettes et tutoriels ne manquent pas sur le net, et le principe est toujours sensiblement le même :

 

  • Préparez une mixture à base de mousse que vous répandrez au pinceau comme vous le feriez de peinture. Pour ce faire, mixez-la avec de la bière et un peu de sucre (1 poignée de mousse + ½ cuiller à café de sucre + 1 canette de bière) ou avec du yaourt et de l’eau (1 poignée de mousse +1 tasse de yaourt nature + 1 tasse d’eau). Le résultat doit avoir la texture du milk-shake ! Mouillez légèrement les supports et recouvrez-les de la mousse mixée à l’aide d’un gros pinceau.

Il vous faudra en prendre soin durant les premières semaines. Vous vaporiserez régulièrement votre travail avec un brumisateur, plusieurs fois par jour. Au bout de deux ou trois semaines, la mousse s’épanouira et tout le décor du jardin en sera métamorphosé. Cette préparation permet aussi de réaliser des graffiti verts le long des murs. A condition que ceux-ci soient suffisamment poreux (enduits, crépis) pour que la mousse accroche. Avant de préparer le support, esquissez le dessin à la craie ou fixez un pochoir.

Envie de vous lancer ? Nous vous conseillons l’excellent site Mousse Graffiti : inspiration garantie !

Dans la maison, la mousse se prête à d’éphémères décors de table mais aussi à des décorations plus pérennes. En atteste l’engouement pour les terrariums qui associent dans un récipient de verre, plantes succulentes et mousse. Ou encore la vogue japonisante du kokedama, ces sphères habillées de mousse où se niche plante verte ou fleurie, à suspendre aussi bien dans la maison qu’au jardin.

Journaliste, Marie Danger cultive une passion pour les jardins et la faune et flore.

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

SV 415 E

Scarificateur électrique avec moteur de 1 500 W et système de travail à 20 couteaux flottants ou 44 dents ressorts.

Voir le produit

Accessoires

Articles similaires