Magazine

Un beau gazon commence par un labour en profondeur

Noël Hell dirige en Alsace Les Nouveaux Paysagistes. Découvrez ses conseils pour créer un beau gazon, depuis la semence jusqu'à l'entretien régulier.

Installé à Marlenein, 1er village de la Route des Vins d'Alsace dans le Bas-Rhin, à 20 km de Strasbourg, Noël Hell dirige depuis 40 ans Les Nouveaux Paysagistes. Une entreprise qui emploie une vingtaine de personnes, spécialisée dans la réalisation et l'entretien de jardin auprès des particuliers.

Issu d'une famille d'horticulteur, Noël Hell, qui a grandi " les pieds dans le terreau ", a toujours entretenu une passion pour les fleurs et les végétaux. Pour lui, un beau jardin est avant tout un espace dont il faut prendre soin.

 

Des mélanges de semences adaptées à l'utilisation

 

Avec le printemps et les premiers rayons du soleil, le jardin retrouve peu à peu son petit air pimpant. Les pâquerettes sortent le bout de leurs pétales et la pelouse reverdit à vu d'œil. Il est temps pour Noël Hell de planifier les travaux d'entretien et de création des surfaces engazonnées de ses clients qui ont souffert du froid de l'hiver alsacien.

"Avant de semer un gazon, il est important de déterminer ce que l'on souhaite, nous précise Noël Hell. Un gazon d'ornement, d'agrément, ou une surface destinée au sport qui résiste au piétinement, explique Noël. Il existe des dizaines de mélanges de semences de gazon qui sont formulées en fonction de la destination de la pelouse. Il est également nécessaire de déterminer à quelle fréquence vous souhaitez assurer l'entretien du gazon."

Parmi ces mélanges nous retrouvons toujours les mêmes types de semences : Ray Grass, Fétuques, ou Paturin des Prés, par exemple. Le Ray Grass anglais s'installe rapidement et se révèle résistants aux maladies, néanmoins, parce qu'il pousse vite, il nécessite des tontes fréquentes. "La Fétuque rouge est la semence la plus utilisée dans les mélanges gazon parce qu'elle s'adapte à tous les types de sol, détaille Noel Hell. Elle est plus fine que la Ray Grass mais résiste mieux au piétinement. Enfin, le Paturin des Prés, au feuillage fin, s'installe très lentement, tout comme la Fétuque ovine. Les deux nécessitent moins de tontes. "

 

Bien labourer pour mieux semer


"Avant toute chose, pour créer une pelouse, il est nécessaire de préparer le terrain en profondeur. Il faut décompacter le sol par labour sur 30 cm de profondeur pour améliorer son irrigation puis l'émietter avec un concasseur ou, à défaut, d'une fraise sur le motoculteur ou la motobineuse." Une fois le terrain bien nivelé, on sème en enfouissant légèrement les graines puis on passe le rouleau pour bien les enterrer. "Idéalement on utilise un semoir manuel ou mécanique, poursuit Noël. Le semoir permet de répartir les graines uniformément, sans laisser de trou."

 

L'arrosage, nerf de la pousse

 

Comme le rappelle Noël Hell : "Fraîchement semé, le gazon doit être arrosé pour maintenir la surface du terrain humide sur les 2-3 premiers centimètres de profondeur en permanence jusqu'à la levée." Et lorsque le gazon aura 4/5 cm de haut, mieux vaut arroser 2 à 3 fois par semaines abondement pour que les racines s'enfouissent et s'ancrent en profondeur dans le sol. Si vous arrosez superficiellement, la masse racinaire restera en surface et la pelouse jaunira à la première sécheresse.

 

Tondre régulièrement (tous les 8 jours)

 

Un beau gazon demande un entretien régulier. Et l'entretien passe par la tonte qui doit être effectuée tous les huit jours, un arrosage uniforme, et une scarification deux fois par an. D'une part, la tonte évite la pousse des mauvaises herbes, d'autre part, plus elle est tondue moins la pelouse souffre. Un gazon de 10 cm peut être coupé de 6 cm.

Et pour ceux qui ne sont pas des mordus de la tondeuse, le moyen idéal passe par un robot de tonte. " Nous louons désormais des robots de tonte. C'est le seul outil qui permet d'avoir une pelouse parfaite toute l'année. Il passe sans arrêt et garanti une pelouse toujours à la hauteur adéquate. En location, nous assurons l'entretien du robot et son hivernage. Pour les particuliers, c'est très confortable."

 

De la même façon, le seul moyen de ne pas retrouver son gazon " brûlé " au retour des vacances estivales c'est d'avoir un arrosage programmable, si possible enterré. "Avec ça et deux scarifications par an pour éliminer les mousses et les feutres, au printemps et à l'automne, vous aurez un gazon vert, en bonne santé toute l'année." conclut Noel Hell.

Journaliste et photographe, Martine Rigaudie est une fan de grands espaces et d'animaux.

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

AUTOCLIP M7

Robot tondeuse alimenté par des batteries lithium-ion pour les pelouses d'une surface allant jusqu'à 750 m². Facile à configurer et à utiliser.

Voir le produit

Accessoires

Articles similaires