Comment améliorer mon sol selon sa nature ?

Un sol riche et vivant, c’est l’assurance d’un beau jardin ! Voici quelques conseils simples pour mieux connaitre la fertilité de votre terre et si besoin l’améliorer.

Nourrir le sol et l’améliorer permet de nourrir et de faire pousser facilement le gazon, les légumes et les massifs. Une bonne terre est à la fois vivante, drainante et riche. Votre sol est-il trop lourd ou trop léger, ou bien pauvre en éléments nutritifs en vers de terre ou autres organismes utiles du sol ? Pas de panique ! Améliorez sa fertilité en quelques étapes simples… Une fois le problème identifié, agissez pour retrouver un beau jardin !

 

Comment identifier la nature du sol

 

Mon sol est-il trop acide ou trop calcaire ?

 

Rassurez-vous ! En France, rares sont les terres « incultivables » car trop calcaires ou trop acides. La majorité des sols français est en effet classée entre « peu acide » à « basique ». On trouve les sols modérément acides en Bretagne, dans le Massif Central et les Pyrénées. Pour connaitre l’acidité de votre sol, faites faire une analyse ou consultez la carte des sols en France sur www.gissol.fr.

 

Mon sol est-il trop lourd ou trop léger ?

 

Un sol lourd et argileux se reconnaît car il garde l’eau en flaques plusieurs heures après la pluie et il colle sous les bottes. Un sol trop léger se dessèche rapidement en surface même après une pluie ou un arrosage.

 

Mon sol est-il trop pauvre… ou trop riche ?

 

Un sol pauvre est souvent peu épais et d’une couleur claire. Il ne retient pas l’humus et les éléments fertilisants qui sont entrainés par la pluie. Les plantes y poussent lentement.

 

Un sol riche et vivant est plus noir. La profondeur des racines est importante. Vérifiez le sol en surface qui est recouvert de petits tas de terre (turricules) formés par des vers de terre. Les sols trop riches sont recouverts de plantes particulières qui aiment l’azote comme les orties.

 

petite pousse de jardin sur terre

 

Les améliorations à apporter

 

1. Si le sol est un peu acide ou un peu calcaire, rien ne sert d’essayer de le modifier. Mieux vaut cultiver des plantes adaptées. Achetez vos plants, vos rosiers et vos arbres fruitiers chez un producteur local qui utilise des porte-greffes adaptés au sol et vous conseillera. Les plantes dites de terre de bruyère (rhododendrons, érables, camélias, bruyères,…) peuvent aussi pousser en sol neutre pourvu qu’ils soient riches et profonds. Les cultiver en sol très calcaire demande de décaisser et d’apporter de grandes quantités de terre spéciale.

 

brouette sur potager en plantation

 

2. Un sol est très lourd est souvent la conséquence d’un travail du sol trop important et d’un tassement. Evitez de piétiner la terre par temps humide et recouvrez-la par un semis d’engrais vert ou un paillage.

 

Si le sol est trop léger et sableux, il ne retiendra pas l’humus et l’eau. Reconstituez un sol plus fertile en apportant en surface du compost et en laissant s’installer des plantes, par exemple du gazon ou des plantes couvre-sol.

 

3. Si votre sol est pauvre, évitez les engrais chimiques qui nourrissent les plantes mais provoquent des pertes en matière organique et humus. Mais surtout, adoptez des techniques qui préservent la vie du sol (vers de terre mais aussi champignons, insectes et bactéries) :

 

Au potager et dans les massifs, limitez le travail du sol et apportez de la ‘nourriture’ en surface par exemple du compost ou du fumier bien décomposé.

 

Pour les pelouses, adoptez le mulching et apportez régulièrement des engrais organiques.

brouette remplie de paillage pour mulching dans jardin et potager

 

A sol bien nourri, jardin florissant garanti !

Articles connexes sur Tendances et conseils
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Mai

Comme chaque mois, découvrez tous les conseils de notre journaliste spécialiste des jardins, Patrick Mioulane, pour vous occuper de votre pelouse. Il vous explique tout ce qu’il faut faire au mois de mai.

EN SAVOIR PLUS
Tout ce qu’il faut savoir pour réaliser une belle pelouse

Si les jardiniers français semblent par tradition fâchés avec leurs pelouses, c’est qu’ils la considérent comme de « l’herbe ». Nos amis d’outre-Manche, qui nous font pâlir de jalousie avec leurs moquettes végétales, ont depuis longtemps compris qu’une pelouse était une culture à part entière… Alors suivez nos conseils et vous allez réussir une pelouse que l’on vous enviera.

Deux périodes de l’année sont propices à la création ou à la rénovation de la pelouse : le printemps en avril-mai et de la fin de l’été au début de l’automne (du 15 septembre au 15 octobre environ). Bien réalisée et correctement entretenue, la pelouse va durer une bonne dizaine d’années.

EN SAVOIR PLUS
Twinclip de STIGA, l’allié des beaux jardins

Innovation majeure pour les tondeuses thermiques et les tondeuses à batterie, le brevet Twinclip se caractérise par un système de lame à double tranchant, permettant une tonte parfaite de la pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Avril

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous a préparé un calendrier d’entretien du gazon tout au long de l’année. Découvrez dans cet article ses conseils pour entretenir votre pelouse en avril.

EN SAVOIR PLUS
Qu'est-ce que le gazon ?

Les définitions du mot « gazon » que l’on trouve dans les différents dictionnaire évoluent entre : « motte de terre garnie d’herbe », « herbe courte et menue », « herbe maintenue dense et rase », « végétation herbacée couvrant le sol »,  « herbe dense, courte et fine ». On se retrouve ici dans une vision assez proche de celle de ce proverbe bien français : « Qu’importe le gazon du moment qu’on ait la verdure ! » et de la confusion courante entre le gazon et la pelouse, les deux mots étant souvent considérés comme des synonymes.

Mais pour le jardinier, la définition la plus exacte du gazon serait celle donnée par Wikipédia : « surface semée densément d'herbes fines sélectionnées, essentiellement des graminées » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gazon)

En fait, dans sa réalité technique, le gazon consiste en un mélange d'espèces et de variétés de graminées soigneusement sélectionnées qui, après avoir été semées, forment une pelouse. Même si la texture du gazon est herbacée (souple, tendre), ce n’est en rien « de l’herbe » (« petite plante qui pousse naturellement partout quand les conditions lui sont favorables » selon la définition du Larousse) ou bien alors de l’herbe d’une très grande sophistication. Car il faut bien être conscient d’une chose : le gazon ça se cultive ! C’est même, dans certains cas, l’une des cultures les plus complexes qui soient (par exemple les gazons utilisés pour les terrains de sport).

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Mars

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Les batteries au service de l’entretien extérieur

Depuis quelques années, nous assistons à un développement rapide des outils de jardin à batterie en raison des nombreux avantages qu’ils présentent. Silencieux, écologiques, pratiques et maniables, ils s’adaptent à tous les travaux du jardin.

EN SAVOIR PLUS
Les 3 nouvelles gammes de STIGA

L’objectif principal de STIGA est de faire de chaque jardin un endroit sain et convivial. Pour cela, la marque dévoile en 2021 plus de 50 nouveaux produits à batterie s’articulant autour de 3 univers : Essential, pour les jardiniers occasionnels, Experience, pour les jardiniers passionnés et Expert, pour les jardiniers avertis.
On vous explique.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin