Comment améliorer mon sol selon sa nature ?

Un sol riche et vivant, c’est l’assurance d’un beau jardin ! Voici quelques conseils simples pour mieux connaitre la fertilité de votre terre et si besoin l’améliorer.

Nourrir le sol et l’améliorer permet de nourrir et de faire pousser facilement le gazon, les légumes et les massifs. Une bonne terre est à la fois vivante, drainante et riche. Votre sol est-il trop lourd ou trop léger, ou bien pauvre en éléments nutritifs en vers de terre ou autres organismes utiles du sol ? Pas de panique ! Améliorez sa fertilité en quelques étapes simples… Une fois le problème identifié, agissez pour retrouver un beau jardin !

 

Comment identifier la nature du sol

 

Mon sol est-il trop acide ou trop calcaire ?

 

Rassurez-vous ! En France, rares sont les terres « incultivables » car trop calcaires ou trop acides. La majorité des sols français est en effet classée entre « peu acide » à « basique ». On trouve les sols modérément acides en Bretagne, dans le Massif Central et les Pyrénées. Pour connaitre l’acidité de votre sol, faites faire une analyse ou consultez la carte des sols en France sur www.gissol.fr.

 

Mon sol est-il trop lourd ou trop léger ?

 

Un sol lourd et argileux se reconnaît car il garde l’eau en flaques plusieurs heures après la pluie et il colle sous les bottes. Un sol trop léger se dessèche rapidement en surface même après une pluie ou un arrosage.

 

Mon sol est-il trop pauvre… ou trop riche ?

 

Un sol pauvre est souvent peu épais et d’une couleur claire. Il ne retient pas l’humus et les éléments fertilisants qui sont entrainés par la pluie. Les plantes y poussent lentement.

 

Un sol riche et vivant est plus noir. La profondeur des racines est importante. Vérifiez le sol en surface qui est recouvert de petits tas de terre (turricules) formés par des vers de terre. Les sols trop riches sont recouverts de plantes particulières qui aiment l’azote comme les orties.

 

petite pousse de jardin sur terre

 

Les améliorations à apporter

 

1. Si le sol est un peu acide ou un peu calcaire, rien ne sert d’essayer de le modifier. Mieux vaut cultiver des plantes adaptées. Achetez vos plants, vos rosiers et vos arbres fruitiers chez un producteur local qui utilise des porte-greffes adaptés au sol et vous conseillera. Les plantes dites de terre de bruyère (rhododendrons, érables, camélias, bruyères,…) peuvent aussi pousser en sol neutre pourvu qu’ils soient riches et profonds. Les cultiver en sol très calcaire demande de décaisser et d’apporter de grandes quantités de terre spéciale.

 

brouette sur potager en plantation

 

2. Un sol est très lourd est souvent la conséquence d’un travail du sol trop important et d’un tassement. Evitez de piétiner la terre par temps humide et recouvrez-la par un semis d’engrais vert ou un paillage.

 

Si le sol est trop léger et sableux, il ne retiendra pas l’humus et l’eau. Reconstituez un sol plus fertile en apportant en surface du compost et en laissant s’installer des plantes, par exemple du gazon ou des plantes couvre-sol.

 

3. Si votre sol est pauvre, évitez les engrais chimiques qui nourrissent les plantes mais provoquent des pertes en matière organique et humus. Mais surtout, adoptez des techniques qui préservent la vie du sol (vers de terre mais aussi champignons, insectes et bactéries) :

 

Au potager et dans les massifs, limitez le travail du sol et apportez de la ‘nourriture’ en surface par exemple du compost ou du fumier bien décomposé.

 

Pour les pelouses, adoptez le mulching et apportez régulièrement des engrais organiques.

brouette remplie de paillage pour mulching dans jardin et potager

 

A sol bien nourri, jardin florissant garanti !

Articles connexes sur Tendances et conseils
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Octobre

Comme tous les mois, faites confiance à Patrick Mioulane, notre spécialiste du jardin, pour vous préparer un calendrier d’entretien du gazon. Il vous dit comment prendre soin de votre pelouse en octobre.

EN SAVOIR PLUS
Les espèces nuisibles au jardin

Si certains animaux sont très utiles au jardin pour vous débarrasser des espèces nuisibles sans utiliser de pesticides, qu’en est-il de ces nuisibles qui s’attaquent au potager et aux massifs ? On vous dit tout sur ces parasites.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Septembre

Ça y est, les vacances sont terminées et la rentrée est arrivée, y compris au jardin ! Comme à son habitude, notre journaliste spécialiste du jardin Patrick Mioulane vous liste les choses à faire pour vous occuper de la pelouse en septembre.

EN SAVOIR PLUS
Conseils pratiques pour optimiser l'arrosage de la pelouse

Une pelouse bien dense, cultivée dans un sol riche en matière organique et non compacté, régulièrement fertilisée mais sans excès, peut tolérer sans graves dommages une période de sécheresse d’environ trois semaines lorsque les températures restent modérées (moins de 25 °C en journée, moins de 18 °C la nuit).
D’une manière générale, les graminées du gazon jaunissent dès que les épisodes de forte chaleur se prolongent, mais elles finissent par reverdir après le retour des pluies. On peut considérer ce phénomène comme « normal », mais  sachez qu’une « pelouse paillasson » souffre et se fragilise, notamment en perdant de sa densité et même en pelant par endroit. Alors, même si l’objectif n’est pas forcément de conserver un tapis végétal bien vert toute l’année, l’arrosage s’avère indispensable par temps sec pour maintenir la qualité intrinsèque de la pelouse et lui assurer une bonne longévité.

EN SAVOIR PLUS
Les animaux utiles au jardin

Vous souhaitez jardiner de manière plus écologique en vous débarrassant des pesticides tout en protégeant vos plantes et pelouses des espèces nuisibles ? On vous explique en quoi les animaux qui peuplent le jardin peuvent vous aider. Chaque espèce joue un rôle important dans la biodiversité de notre environnement extérieur.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Août

Le mois d’août n’est pas le mois le plus agréable pour s’occuper de la pelouse. Entre sécheresse, dormance estivale et croissance ralentie, le gazon mérite aussi des vacances. Heureusement, notre expert Patrick Mioulane vous donne toutes ses astuces pour prendre soin de la pelouse au mois d’août.

EN SAVOIR PLUS
Comment créer un jardin japonais ?

S’il y a bien un endroit où se relaxer et prendre un peu de temps, c’est le jardin. Pour en faire un lieu encore plus paisible dans lequel il fait bon se détendre, inspirons-nous des jardins japonais.

Au Japon, l’aménagement du jardin est un art respecté. Quelles plantes y intégrer ? Comment décorer un jardin japonais ? On vous dit tout dans cet article.

EN SAVOIR PLUS
Quelles alternatives pour le gazon dans les régions chaudes et sèches

Les pelouses composées de graminées à gazon apprécient les climats frais et humides. Dans les régions méditerranéennes, il faut envisager l’utilisation de plantes tapissantes mieux adaptées à des conditions de fort ensoleillement et de manque d’eau. Ces végétaux que nous allons vous présenter en détail dans les lignes suivantes, constituent aussi des opportunités intéressantes dans la perspective du changement climatique.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin
Mesurez la taille de votre jardin
Dessinez la superficie de votre jardin sur la carte et trouvez les produits les plus adaptés.
Zoomez sur votre propriété. Cliquez ou appuyez pour tracer un chemin autour de votre jardin afin de mesurer la superficie.