Magazine

L’histoire du jardin à la française : une origine lointaine

Le jardin à la française est un art majeur dans l’histoire des jardins. Ses codes ont été élaborés et mis en œuvre par des jardiniers de renom, dont le plus célèbre est André Le Nôtre…

Le jardin classique à la française, diffère du jardin paysager à l’anglaise, par son dessin symétrique, ses parterres réguliers ou en broderie et ses belles perspectives. Cet art aux origines lointaines s’inspire de la Renaissance italienne. Formalisé de façon magistrale au XVIIème siècle par André Le Nôtre pour servir la grandeur de Louis XIV, le jardin à la française n’a ensuite cessé d’être réinventé…

 

Une origine et des influences multiples

 

Le jardin classique dit « à la française » très connu dans les châteaux au XVIIème siècle comme Vaux-le-Vicomte et Versailles est cependant le résultat d’influences multiples.

 

Prenez la symétrie ou l’utilisation de dessins complexes ! Bien avant l’avènement du jardin classique dit « à la française », les jardins orientaux, antiques et médiévaux les utilisaient déjà … Dès la Renaissance italienne ou française, à Florence ou Villandry, les dessins en broderie n’ornaient-ils pas déjà les parterres ? Quant aux bassins et canaux, ils agrémentaient largement les jardins d’Orient, d’Espagne et d’Italie, à Séville ou Tivoli.

 

En France, dès la Renaissance, c’est Claude Mollet ( 1557-1647) qui fut sous Henri IV le premier grand jardinier à avoir dessiné des parterres de buis notamment à Anet, à Fontainebleau et même à St Germain en La ye, bientôt  imités par Chenonceaux, le Jardin du Palais du Luxembourg ou le Parc de St Cloud.

 

jardin à la française buis statuts

C’est cependant André Le Nôtre (1613-1700) qui, le premier, va formaliser et élaborer LE style du jardin à la française, d’abord à Vaux-le-Vicomte et ensuite à Versailles, à la demande du roi Soleil, Louis XIV. Le Nôtre y reprend le principe d’un dessin régulier et d’une certaine symétrie mais à l’échelle monumentale et sur plusieurs centaines d’hectares…

 

Tombé en disgrâce au moment de la révolution, ce style sera ressuscité par Henri (1841-1902) et Achille Duchêne (1866-1947) à la fin du 19ème et au début du 20éme siècle. Admirateurs d’André Le Nôtre, le père et le fils se sont attachés à rénover et recréer le style des jardins à la française dans de très nombreux jardins et châteaux, du Champ de Mars à Chaumont-sur Loire, Langeais, Breteuil ou Courances….  

 

Comment reconnaitre un jardin à la française

 

Le Jardin à la française se caractérise par de grandes perspectives qui laissent croire à l’infini, au-delà des limites du jardin, et des allées secondaires symétriques mais pas identiques. Ces allées conduisent à des éléments remarquables bassins, statues et bosquets et qui se découvrent au fur et à mesure.

 

Symétrie jardin à la française

 

L’autre caractéristique emblématique est représentée par les parterres en broderie, en gazon, ou compartimentés. Ils sont visibles à découvert et d’un seul regard à partir de points surélevés ou de l’habitation. On y trouve aussi de nombreuses pelouses et des pièces d’eau en contrebas. André Le Nôtre souhaite cependant toujours que les jardins gardent un aspect naturel, harmonieux et dans de belles proportions.

 

Volutes de haies et bordures taillées, allées colorées en brique ou ardoise pilée, contrastes de vert, feuillages persistants, labyrinthe et perspectives qui s’étirent à l’infini : le jardin à la française n’a cessé de se réinventer.

Il inspire sans doute encore aujourd’hui de nombreux paysagistes…

Consultant éditorial consumer magazine chez AG consulting et journaliste chez media jardins

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

Accessoires

Articles similaires