Magazine

Le jardin prend le virage numérique

De la maison au jardin, la domotique gagne du terrain. Depuis un smartphone, une tablette, un ordinateur, il est désormais aisé de programmer et de gérer à distance. 

Tonte, arrosage, éclairage… de plus en plus d’activités sont concernées par l'automatisation et la robotique, libérant le jardinier de tâches répétitives dévoreuses de temps. Et ces outils devraient pouvoir bientôt communiquer entre eux à partir d’une même application, être commandés via un assistant vocal, et se prêter à divers scénarios.

 

 

Petits robots deviendront grands...

 

Vedette du jardin connecté, les robots tondeuses se démocratisent à vitesse exponentielle. Ils séduisent d’autant plus qu’ils sont de plus en plus performants, robustes, dotés de lames à toute épreuve, défiant les pentes, dotés de capteurs les mettant à l’abri de tout choc ou collision et capables d’assumer la tonte de surface de plus en plus importantes. En prime, désormais : dotés de GPS, reliés au WiFi, gérés à partir d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur, via une application dédiée, il suffit de quelques clics pour qu’ils se déplacent et se repèrent, capables d’analyser le terrain, d’adapter la tonte, et de se recharger aux moments opportuns (robots tondeuses 550 SG et 530 SG de STIGA).

 

 

Prochaine étape, la possibilité de piloter ces outils avec une seule application installée sur smartphone, selon les partenariats, type HomeKit (Apple) via Siri, ou les enceintes connectées et assistants vocaux type Google Home et Alexa d’Amazon. Et la possibilité de programmer des scénarios enclenchant automatiquement la tonte, une fois l’arrosage terminé, puis l’éclairage pour mettre en scène selon votre désir, votre royaume de verdure. Ou arrêtant le robot de tonte si la lumière s’allume, signe qu’un visiteur traverse le jardin…

 

Arrosage économe et intelligent

 

Bien commode l’arrosage automatique, mais il est désormais possible d’optimiser à la fois la dépense en eau et la santé des plantes grâce au contrôleur d’arrosage. Ainsi Rain machine, un contrôleur d’irrigation compatible avec Alexa, Google Home, Nest, SmartThings via IFTTT*. Relié par WiFi à une station météo, il permet de gérer plusieurs zones, selon l’hydrométrie, la nature du sol et la variété des cultures, et peut être contrôlé de partout via un smartphone, un ordinateur… De même Rachio Iro, sorte d’assistant personnel d’arrosage qui se charge lui aussi de gérer le système selon la météo et la nature des plantations. Ou encore le contrôleur d’arrosage Eve Aqua d’Elgato, compatible HomeKit qui se branche entre le robinet et le tuyau, se commande à la voix (via Siri) pour un arrosage à distance et permet de programmer des séquences de mise en route automatique au fil de la journée.

 

A noter également le Droplet, un petit robot arroseur raccordé au tuyau d’arrosage et qui, à partir des données de diverses stations météo, des informations sur la nature du sol et les plantes à traiter, va décider tout seul du moment, du lieu et du volume d’eau à fournir. Futé, sur une portée de 10 mètres environ, il arrose les pelouses sans tremper ni la clôture, ni l’allée ni les meubles du patio !


Éclairage connecté, imagination libérée !

 

Les lampes solaires sont désormais bien installées au jardin. Elles se plantent au gré des besoins, dessinent une allée, flottent dans la piscine… Elles se rechargent en journée et éclairent les soirées. Hybrides, elles fonctionnent sans souci toute l’année. Avec une connexion Bluetooth et l’application dédiée, il suffit d’un smartphone pour programmer des scénarios d’éclairage mais aussi, pour faire varier leur couleur ou leur intensité. Et grâce au WiFi, nul besoin d’être sur place, votre smartphone fait le relai et d’un clic vous gérez et intervenez d’où vous voulez.

Ainsi, Mipow Solar Garden, se pilote sur l’application Playbulb (iOS et Android) et multiplie les couleurs et les effets lumineux. Chez Osram, la gamme Lightify compte aussi des spots d’extérieur pour le jardin avec toujours la possibilité de contrôler la couleur de la lumière, jouer avec l’intensité et activer à distance, via une application pour smartphone ou tablette. Chez l’un et l’autre fabricant, il est aisé de contrôler à distance. Mais Philips ouvre une voie supplémentaire avec Philips Hue Go qui se contrôle avec l’application éponyme mais aussi à la voix, via Google Home : pour lui aussi des couleurs à foison et tous les scénarios imaginables car il est possible de les raccorder à d’autres dispositifs compatibles avec le standard domotique IFTTT*

 

 

 *IFTTT est l'acronyme anglais de "If This Then That" = s'il se passe ceci, alors effectuer cela.

Soit un service capable de connecter ensemble de multiples appareils et d’automatiser des tâches en programmant des scénarios. https://ifttt.com

 

 

Journaliste, Marie Danger cultive une passion pour les jardins et la faune et flore.

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

AUTOCLIP M7

Robot tondeuse alimenté par des batteries lithium-ion pour les pelouses d'une surface allant jusqu'à 750 m². Facile à configurer et à utiliser.

Voir le produit

AUTOCLIP 225 S

Robot tondeuse pour pelouses de 1 100 m² maximum permettant de tondre quatre zones différentes avec des cycles de coupe pouvant aller jusqu'à 2,5 heures.

Voir le produit

AUTOCLIP 528 S

Robot tondeuse conçu pour les pelouses de 2 600 m² maximum permettant de tondre huit zones différentes avec des cycles de coupe pouvant aller jusqu'à 3,5 heures.

Voir le produit

AUTOCLIP 550 SG

Robot tondeuse haute connectivité pour les pelouses de 5 000 m² maximum avec GPS intégré, écran tactile et application intelligente.

Voir le produit

Accessoires

Articles similaires