Origine et mode d’emploi du jardin japonais

L'origine du jardin japonais est riche et pleine d'apprentissage... Ses origines remontent à des temps anciens et perdurent jusqu'à aujourd'hui.

Le jardin japonais séduit par son côté esthétique, naturel et harmonieux. Il convient à tous les jardins, du plus petit au plus grand. Vous souhaitez créer un jardin fermé, un espace zen, un lieu destiné à la contemplation ou bien encore à la promenade ? Voici quelques conseils simples pour commencer et pour choisir les éléments du décor et les plantes…

  

Origine du jardin japonais : une harmonie avec la nature

 

Pour les orientaux, le jardin n’est rien moins qu’une représentation symbolique de la Nature où rien n’est laissé au hasard. L’histoire du jardin japonais trouve ainsi ses racines les plus anciennes en Inde, dans le bouddhisme, puis au Japon dans le shintoïsme. On y prône la sagesse et la vénération de la Nature.

 

Sur ces cinq grands types de jardin japonais, les deux premiers sont les plus courants et les plus faciles à réaliser.

 

  • Le jardin clos (Tsubo niwa)

 

Très soigné, il est visible de la maison. Utilisez des éléments de décoration comme une lanterne, des pierres, une fontaine. Plantez des bambous nains, fougères ou camélias. Ménagez quelques pas japonais qui se perdent vers l’arrière…

entrée de maison avec porte coulissante à la japonaise avec jardin japonais et pavés
  • Le jardin zen (Karesansui)

 

Choisissez un groupe de 3 belles pierres : une grande verticale, une petite verticale et une pierre plate. Posez-les comme des îles qui émergent de la mer figurée par du sable blanc que vous ratisserez en formant des vagues. Installez une plante, mais uniquement à feuilles persistantes (pin, houx, …)

 

  • Le jardin de thé (Cha-Niwa)

 

Au Japon, il est destiné à la cérémonie traditionnelle du thé. Le pavillon du thé est entouré d’un jardin avec un point d’eau, une lanterne, des pierres, des topiaires et des mousses. On y trouve des érables, des bambous, des pins, des fougères et des azalées…

 

  • Le jardin promenade (Kaiyushiki)

 

C'est un grand jardin dans lequel a été aménagé un cheminement avec des allées sinueuses et des ponts. Ce jardin doit être visible dans sa globalité dès l’entrée. Il peut accueillir des grands sujets de pins, magnolias, sophora …

 

  • Le jardin emprunté (Shakkei –Zukuri)

 

Ce type de jardin est quant à lui une représentation du paysage environnant, idéalement des montagnes, des collines…Les éléments de décor, les plantes et le dessin du jardin doivent rappeler la nature environnante.

 

Pas de mode d'emploi : laissez s’exprimer votre créativité…

 

Le jardin japonais est avant tout un jardin créatif et jouant sur les sens. La symbolique est également très présente dans la tradition nippone. Par exemple, le chiffre 3 symbolise souvent le triptyque : ciel, terre, homme. C’est pour cela que les jardins japonais privilégient souvent l’asymétrie. Quant aux objets, pierres dressées, fontaines et lampes, ils répondent à un principe d’élévation de l’homme en contact avec la nature. Tout est dans le symbolisme on vous dit !

Allée jardin japonais avec buisson et création petit temple

C’est pour cela que le jardin japonais suit des règles précises tout en laissant une certaine marge de liberté. Chaque type de jardin japonais peut en effet être créé en fonction de la surface et de la nature de votre terrain. Connaître l’histoire du jardin japonais, ses origines et ses grands principes permet de mieux adapter votre jardin à votre sensibilité. Et surtout, rien ne vous empêche de faire preuve de créativité !

Share on Facebook Share on Linkedin
Recherche propulsée par ElasticSuite
Mesurez la taille de votre jardin
Dessinez la superficie de votre jardin sur la carte et trouvez les produits les plus adaptés.
Zoomez sur votre propriété. Cliquez ou appuyez pour tracer un chemin autour de votre jardin afin de mesurer la superficie.