Magazine

Bien choisir ses plantes dans un jardin de ville

Petits jardins et terrasses sont des havres de paix en ville. Mais pour qu’ils soient réussis, le choix des plantations et la mise en scène est essentiel.

L’organisation est la clé d’un jardin urbain cohérent. Alors sortez crayons et papier, et esquissez, couleurs à l’appui ce que vous souhaitez réaliser. Prévoyez des plantations variées, feuillage et fleurs formant la base d’une composition végétale permettant de profiter de ce coin de verdure toute l’année. Et donnez de la profondeur au plus petit espace en réservant les espèces les plus hautes pour la périphérie. Pensez orientation, saisons et couleurs. Optez pour des végétaux adaptés au climat de votre région et à l’orientation : à l’ombre, au soleil, sur une terrasse exposée…

 

Un envol de grimpantes

 

Ne pouvoir discerner immédiatement les contours d’un jardin crée une belle illusion sur sa taille. Et c’est chose aisée en structurant les plantations, petites plantes au premier plan, et plantes plus imposantes au fond du tableau. Dans cette optique, les grimpantes à fleurs sont une aide précieuse, qui habillent murs et clôtures, sans accaparer d’espace au sol. Mieux que le lierre ou la vigne vierge, elles assurent le fond du tableau en seulement quelques saisons. Pour qu’elles prospèrent, offrez-leur une situation protégée et lumineuse. Les chèvrefeuilles sont faciles à vivre et résistants au froid. Parmi les chèvrefeuilles à végétation caduque, optez pour le chèvrefeuille des bois et ses variétés très parfumées.

Pour une végétation semi-persistante (préférable sur une terrasse ou aux abords de la maison), préférez le chèvrefeuille du Japon. Le jasmin officinal est lui aussi de bonne compagnie, il aime les façades ensoleillées et supporte bien le froid même si ses branches gèlent. Moins frileux, le jasmin étoilé offre un feuillage lustré qui se couvre d’une multitude d’étoiles blanches du cœur du printemps au milieu de l’été et atteint 3-4 mètres de haut et autant de large. Enfin, pour qui a la passion des roses, il serait dommage d’ignorer les (6 à 10m) à floraison unique mais massive qui font des merveilles quand ils se plaisent.

roses grimpantes sur un mur en pierre

 

En pleine terre ou en pot ?

 

L’exposition guidera le choix des végétaux. Un jardin d’ombre fonctionne un peu comme un sous-bois. Si le PH de votre sol est neutre, plantez des hostas, des fusains, des pariétaires et autres lamiers tachés. Ces plantes couvrantes et tapissantes se mêlent avec élégance aux multiples variétés de lierre et aux fougères. Pour la couleur, cultivez le bergenia, une vivace qui se teinte de pourpre à l'automne. Pensez aux délicates campanules, aux violettes, aux fuchsias, aux cyclamens ou à la majestueuse digitale. Les plantes de terres de bruyères permettent également de composer un décor luxuriant : les rhododendrons, les camélias ou les azalées - qui poussent également en bac - sont parfaits pour constituer des fonds de massifs et se marient avec les pervenches, les hellébores et les perce-neige…

Quant au plein soleil, il ne rebute pas certains rosiers miniatures, de même que les millepertuis ou les pérovskias. Dans les rocailles, les achillées millefeuilles, les œillets mignardises, œillets des sables, et les érigérons des murailles trouveront leur place. Les herbes aromatiques de la garrigue comme le thym, la sarriette et le romarin aussi.

Journaliste, Marie Danger cultive une passion pour les jardins et la faune et flore.

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

Accessoires

Articles similaires