LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 150€ D'ACHATS

Comment bien récolter ses fruits et légumes et les conserver longtemps [1/2]

Patrick Mioulane vous propose chaque mois de découvrir la tâche jardinière à effectuer. Parce que le jardin évolue et a besoin d’entretien tout au long de l’année, ne passez pas à côté des conseils avisés de notre expert du jardin.

À partir de mi-septembre et jusqu’aux premières gelées vient le temps des récoltes les plus diverses et les plus abondantes au jardin. Notre époque redécouvrant les atouts de la saisonnalité des fruits et des légumes, l’automne vous garantit un panier généreux.

Les températures s’abaissant sensiblement en cette période (surtout en fin de nuit), il importe de ne pas « remettre au lendemain ce qui peut être fait le jour même » pour éviter de perdre les bénéfices de votre travail de jardinier. Nous allons, dans les lignes suivantes, répondre aux questions qui se posent quant aux méthodes de récolte et de conservation à utiliser…

 

Quels fruits récolte-t-on en ce moment ?

Principalement les : coing, feijoa, kiwi, nashi, poire, pomme, raisin ; les dernières framboises, mûres et fraises. Les figues des variétés bifères sont également mûres (la saison très chaude a été favorable).

Côté fruits secs, c’est le temps des noisettes, des châtaignes et des noix qui se récoltent jusqu’en novembre.

Les physalis (coqueret du Pérou) ne sont pas encore mûrs. Il faut attendre que le calice prenne la texture du papier et une couleur marron.

En revanche, il faut encore attendre pour les kakis et les nèfles qui ses récoltent dans le courant de l’hiver.

 

Comment savoir si une pomme ou une poire sont mûres ?

Attention pommes et poires d’automne et d’hiver se récoltent à maturité physiologique, c’est-à-dire lorsqu’ils se détachent facilement de l’arbre et non à maturité gustative (les variétés les plus tardives ne seront consommables que dans quelques semaines).

Pour s'assurer que les pommes sont bien mûres, prenez-les par-dessous dans le creux de la main et soulevez-les délicatement. Si elles viennent facilement avec leur pétiole c'est qu'elles sont prêtes à être cueillies. Le fruit se détache aisément sous l’effet d’un mouvement de rotation de la main.

Pour les poires, repérer le stade de maturité est un peu plus difficile. Les variétés qui murissent en début d’automne doivent être cueillies vertes, sinon leur chair devient granuleuse et brunit au cœur. Effectuez le test suivant : prenez le fruit sur un côté et soulevez-le en appuyant l’index sur la partie supérieure du pédoncule. Une poire mûre se détache sans effort. Toutefois, vous devrez attendre encore deux semaines avant d'y goûter.

Posez vos poires dans une clayette, la queue en haut pour les laisser mûrir. À maturité optimale, la peau soumise à une légère pression des doigts, affiche une certaine souplesse.

 

Quelles précautions doit-on observer pour optimiser la récolte ?

Il est indispensable de séparer les fruits bien sains qui vont être mis en conservation de ceux tombés, véreux ou tachés qui doivent être consommés rapidement ou transformés en compotes.

Lors de la cueillette, vous ne devez pas choquer les fruits, mais les poser délicatement dans un panier tapissé d’un tissu épais.

Et surtout : ne pas secouer les arbres (comme des pruniers…).

 

Où conserver les pommes et les poires ?

  • Entreposez votre récolte dans un local sain, frais, noir (la lumière active la maturité), aéré, à l’abri du gel. Ce peut être une cave, un garage ou un grenier dont la température hivernale est en moyenne de 5 à 10 °C, l’optimum se situant entre 6 et 8 °C. Le degré hygrométrique idéal est de 60 %. Il ne doit pas dépasser 75 %.
  • Les fruits sont disposés soigneusement dans un cageot ou sur une clayette (étagère à claire-voie) sans qu’ils se touchent.
  • Dans le local de conservation des fruits, il est conseillé de badigeonner les murs intérieurs avec du lait de chaux qui évite la propagation des moisissures et pourritures (c’est un bon fongicide).

Et pourquoi ne pas conserver les fruits dans un réfrigérateur ?

Les professionnels le font, mais dans des conditions très contrôlées sur les plans de la température et de l’hygrométrie, avec une diminution de la teneur de l’air en oxygène et en dioxyde de carbone (atmosphère contrôlée) pour réduire l’activité respiratoire des fruits et des légumes.

Sachez par exemple que les pommes ‘Reinette Grise du Canada’ et ‘Belle de Boskoop’ sont sujettes à la brunissure interne si elles sont conservées en dessous de 2 °C, et ‘Reine des Reinettes’ au-dessous de 4 °C.

 

Combien de temps peut-on conserver des pommes et des poires ?

La récolte des pommes et des poires s’échelonne de la fin de l’été à la fin de l’automne en fonction des variétés.

Les variétés de mi-saison qui se récoltent en ce moment peuvent être conservées entre deux et trois mois dans des conditions optimales.

  • Pommes : ‘Chanteclerc’ (‘Belchard’), ‘Delbard Jubilée’, ‘Elstar’, ‘Grand Alexandre’, ‘Reine des Reinettes’, ‘Royal gala’, ‘Spartan’, ‘Starkrimson’…
  • Poires : ‘Beurré Hardy’ (conservation jusqu’à fin octobre), ‘Conférence’ (conservation jusqu’à novembre), ‘Louise Bonne d’Avranches’ (conservation jusqu’à début octobre), ‘Général Leclerc’ (conservation jusqu’à fin octobre) …

Les variétés tardives se récoltent courant octobre :

  • Pommes : ‘Belle de Boskoop’ (maturité décembre), ‘Canada gris’ (maturité décembre), ‘Cox orange Pippin’ (longue conservation), ‘Golden delicious’ (maturité décembre), ‘Jonagold’ (maturité novembre), ‘Granny Smith’ (maturité décembre), ‘Melrose’ (maturité décembre), ‘Calville blanc’ (maturité novembre/décembre)…
  • Poires : ‘Curé’ (conservation jusqu’à janvier), ‘Doyenné du Comice’ (conservation jusqu’à fin novembre), ‘Comtesse de Paris’ (conservation jusqu’à fin décembre), ‘Angelys’ (conservation jusqu’à fin décembre), ‘Grand Champion’ (conservation jusqu’à fin décembre)…

 

Comment récolter le raisin ?

Le terme « vendange » ne concerne que les vignes à vin. Le raisin de table se récolte en coupant la grappe mûre avec un morceau de sarment de 10 à 15 cm de long. On utilise un sécateur ou une épinette.

Pendant combien de temps peut-on conserver le raisin ?

Sans précaution particulière, une grappe de raisin avec son sarment se conserve une huitaine de jours. On peut « tenir » jusqu’à une douzaine de jours dans un endroit frais, sec et aéré. Toutefois, en plaçant le morceau de sarment dans une bouteille d’eau, la grappe peut être gardée environ 3 semaines.

Quelles précautions particulières pour la récolte des coings ?

Le coing se récolte le plus tard possible en automne, juste avant l’arrivée des premières gelées. Sa couleur doit-être jaune doré. L’épiderme de ce fruit étant très fragile, cueillez-le délicatement à la main en faisant pression avec le doigt sur le pédoncule comme pour les poires.

Le coing se consomme cuit (compote, confiture, pâte de fruit).

 

Quand et comment récolter les figues ?

Ne ramassez pas les figues avant leur complète maturité, car une fois séparées de l'arbre elles n’évoluent plus. Laissez-les donc sur le figuier jusqu'à ce qu'elles prennent une consistance molle.

Un peu de sève qui s’écoule à la base du fruit indique un bon stade de maturité.

Cueillez la figue délicatement pour ne pas l’abîmer. Elle se conserve fraîche environ une semaine dans un endroit frais.

Hormis dans les régions méditerranéennes, il n’est pas possible d’obtenir dans notre pays, des figues séchées au soleil de bonne qualité.

 

Il y a aussi des petits fruits à récolter…

Les mûres, le tayberry (mûre-framboise) et les dernières framboises remontantes doivent être récoltés tous les deux ou trois jours lorsqu’ils se détachent sans effort de leur réceptacle floral. Il faut les consommer ou les transformer quasi immédiatement ou bien les congeler.

…et même des agrumes

Si vous possédez un citronnier, un clémentinier ou un mandarinier, les premiers fruits arrivent à maturité courant octobre. Orange et pamplemousse seront prêts à partir du mois suivant.

Les agrumes peuvent rester plusieurs semaines sur la plante avant d’être récoltés, ceci, sans perdre de leur qualité. Leur temps de conservation étant généralement très limité (moins de 10 jours), cela vous permet d’en profiter au fur et à mesure de vos envies.

 

Quelques conseils concernant les fruits secs

Les noisettes et les châtaignes se détachent naturellement de la plante entre fin septembre et fin octobre. On les ramasse au fur et à mesure ce qui est très pratique.

Noix et noisettes doivent être mises à sécher avant de les conserver, tandis que les châtaignes se consomment immédiatement.

 

Share on Facebook Share on Linkedin
Abonnez-vous à notre newsletter !
Recherche propulsée par ElasticSuite
Mesurez la taille de votre jardin
Dessinez la superficie de votre jardin sur la carte et trouvez les produits les plus adaptés.
Zoomez sur votre propriété. Cliquez ou appuyez pour tracer un chemin autour de votre jardin afin de mesurer la superficie.