Interdiction des pesticides : vers une tonte plus belle et plus bio

Amateur de pesticides pour votre gazon. Comment traiter sa pelouse après l'interdiction des pesticides?

À compter du 1er janvier 2019, les produits de traitement de la pelouse, comme le désherbant sélectif pour gazon, seront interdits à la vente aux jardiniers amateurs. Ce qui veut dire jardiner différemment, pour un résultat plus beau et plus bio !

La loi dite « loi Labbé », du nom de son promoteur, rendra illégale toute vente de pesticides (c’est-à-dire les produits phytosanitaires qui ne sont pas naturels) à partir du 1er janvier 2019. Et dès le 1er janvier 2017, ils seront déjà interdits d’accès en libre-service et interdits aux collectivités, sauf dérogation spéciale. Il faut dire que les jardiniers français avaient une boulimie de ces produits, épandus en plus grande quantité (rapportée à la surface) que dans les champs cultivés. Dans le domaine de la pelouse, ce sont surtout les désherbants sélectifs contre les mousses ou les mauvaises herbes du gazon, associés ou non à un engrais, qui sont visés.

 

Interdiction des pesticides : vers une tonte plus belle et plus bio
Interdiction des pesticides : vers une tonte plus belle et plus bio

 

L’abandon d’une solution polluante

 

L’action d’un désherbant pour gazon consistait à tuer toutes les plantes dicotylédones et qui n’appartenaient pas au groupe des monocotylédones, dont font partie les graminées du gazon. Pissenlits et autres rosettes incrustées étaient ainsi éliminés par un produit qui avait l’inconvénient majeur de rendre les tontes de gazon inutilisables au jardin, puisque chargées de désherbant, et qu’il fallait donc évacuer en déchetterie, occasionnant au final une libération de substances dangereuses dans les filières de recyclage. Changer sa façon de tondre -parfois en en faisant moins !- est la meilleure façon d’arriver au même résultat, sans les inconvénients des pesticides.

 

Tondre différemment pour le même résultat

 

En effet, une tonte régulière, effectuée à un niveau assez bas (5 cm par exemple), revient à couper régulièrement les feuilles des dicotylédones. Or elles ont horreur de cela, car les bourgeons se trouvent à leurs extrémités, alors que les monocotylédones, comme les graminées, y sont peu sensibles puisque leurs bourgeons se trouvent près du sol. Une tonte répétée encourage les monocotylédones et fait disparaître les dicotylédones. Pensez à passer régulièrement le rouleau pour encourager les graminées à taller, c’est-à-dire à s’enraciner plus densément en couchant les brins sur le sol, après la tonte. Si en plus vous pratiquez le mulching, les rosettes de dicotylédones seront défavorisées encore davantage. Et si vous faites appel à un robot de tonte, alors il n’y aura plus que des graminées dans votre pelouse. Le tout sans pesticide !

 

Interdiction des pesticides : vers une tonte plus belle et plus bio
Interdiction des pesticides : vers une tonte plus belle et plus bio

 

Et contre les mousses ?

 

La lutte contre l’invasion de mousse passe par une double action, plus efficace de toute façon que les pesticides. Scarifiez par temps sec en hiver, lorsque la mousse se décolle facilement, et effectuez ensuite un terreautage. Cette action consiste à épandre du terreau (éventuellement mélangé avec du sable pour réduire le coût de l’opération), puis à le faire pénétrer en passant un balai de cantonnier à la surface de la pelouse. L’herbe d’origine va repartir, libérée de l’emprise de la mousse et fertilisée par l’apport de terreau. Là aussi, le rendu sera bien meilleur qu’en employant de l’anti-mousse, qui ne fait que tuer la mousse sans régler la situation. Alors, pas si vilain, le gazon de la nouvelle génération !

 

Tableau calendrier de tonte
Produits cités dans cet article
SILEX 103 B
Motoculteur thermique
0,00 €
SRC 48 AE
Motoculteur à batterie
0,00 €
SV 415 E
Scarificateur électrique
159,00 €
AUTOCLIP M3
Robot tondeuse à batterie
0,00 €
AUTOCLIP M5
Robot tondeuse à batterie
1149,00 €
AUTOCLIP M7
Robot tondeuse à batterie
1399,00 €
Articles connexes sur Tendances et conseils
Tout ce qu’il faut savoir pour réaliser une belle pelouse

Si les jardiniers français semblent par tradition fâchés avec leurs pelouses, c’est qu’ils la considérent comme de « l’herbe ». Nos amis d’outre-Manche, qui nous font pâlir de jalousie avec leurs moquettes végétales, ont depuis longtemps compris qu’une pelouse était une culture à part entière… Alors suivez nos conseils et vous allez réussir une pelouse que l’on vous enviera.

Deux périodes de l’année sont propices à la création ou à la rénovation de la pelouse : le printemps en avril-mai et de la fin de l’été au début de l’automne (du 15 septembre au 15 octobre environ). Bien réalisée et correctement entretenue, la pelouse va durer une bonne dizaine d’années.

EN SAVOIR PLUS
Twinclip de STIGA, l’allié des beaux jardins

Innovation majeure pour les tondeuses thermiques et les tondeuses à batterie, le brevet Twinclip se caractérise par un système de lame à double tranchant, permettant une tonte parfaite de la pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Avril

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous a préparé un calendrier d’entretien du gazon tout au long de l’année. Découvrez dans cet article ses conseils pour entretenir votre pelouse en avril.

EN SAVOIR PLUS
Qu'est-ce que le gazon ?

Les définitions du mot « gazon » que l’on trouve dans les différents dictionnaire évoluent entre : « motte de terre garnie d’herbe », « herbe courte et menue », « herbe maintenue dense et rase », « végétation herbacée couvrant le sol »,  « herbe dense, courte et fine ». On se retrouve ici dans une vision assez proche de celle de ce proverbe bien français : « Qu’importe le gazon du moment qu’on ait la verdure ! » et de la confusion courante entre le gazon et la pelouse, les deux mots étant souvent considérés comme des synonymes.

Mais pour le jardinier, la définition la plus exacte du gazon serait celle donnée par Wikipédia : « surface semée densément d'herbes fines sélectionnées, essentiellement des graminées » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gazon)

En fait, dans sa réalité technique, le gazon consiste en un mélange d'espèces et de variétés de graminées soigneusement sélectionnées qui, après avoir été semées, forment une pelouse. Même si la texture du gazon est herbacée (souple, tendre), ce n’est en rien « de l’herbe » (« petite plante qui pousse naturellement partout quand les conditions lui sont favorables » selon la définition du Larousse) ou bien alors de l’herbe d’une très grande sophistication. Car il faut bien être conscient d’une chose : le gazon ça se cultive ! C’est même, dans certains cas, l’une des cultures les plus complexes qui soient (par exemple les gazons utilisés pour les terrains de sport).

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Mars

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Les batteries au service de l’entretien extérieur

Depuis quelques années, nous assistons à un développement rapide des outils de jardin à batterie en raison des nombreux avantages qu’ils présentent. Silencieux, écologiques, pratiques et maniables, ils s’adaptent à tous les travaux du jardin.

EN SAVOIR PLUS
Les 3 nouvelles gammes de STIGA

L’objectif principal de STIGA est de faire de chaque jardin un endroit sain et convivial. Pour cela, la marque dévoile en 2021 plus de 50 nouveaux produits à batterie s’articulant autour de 3 univers : Essential, pour les jardiniers occasionnels, Experience, pour les jardiniers passionnés et Expert, pour les jardiniers avertis.
On vous explique.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Janvier/Février

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin