Magazine

Mousse : amie ou ennemie de votre jardin ?

Différents types de mousses apparaissent souvent dans les pelouses anciennes et partout où les conditions lui sont favorables. Mais elle n'est pas forcément mauvaise pour votre jardin !

 Pour la pelouse, la mousse n’est pas très esthétique et l’utilisation d’un scarificateur solutionne le problème. En revanche, pour d’autres zones du jardin, la mousse n’est pas toujours néfaste et peut même être décorative, à condition de savoir composer avec elle !

 

En réalité, c’est quoi une mousse ?

 

Les mousses (ou bryophytes) sont des végétaux au mode de vie très spécial et qui soulèvent un grand intérêt chez les scientifiques ! Sans véritables racines et tiges, les mousses absorbent et évaporent l’eau par toute leur surface. Elles se dessèchent ainsi très vite, jusqu’à paraitre complètement mortes pendant des semaines ou des mois. Mais elles « ressuscitent » dès qu’il y a un peu d’humidité et absorbent une grande quantité d’eau. Les sphaignes, mousses des tourbières, absorbent 12 fois leur volume d’eau. Régulateur d’eau, la mousse a aussi un rôle très utile puisqu’elle héberge un grand nombre d’insectes et toute une vie qui participe à l’équilibre naturel du sol.

 

Les mousses, des plantes très peu exigeantes

 

Les mousses tapissent naturellement les sous-bois humides et ombragés, mais pas seulement… Au propre comme au figuré, la mousse peut vous en faire voir de toutes les couleurs : vertes mais aussi jaunes, rouges, oranges ou noires. Parmi les milliers d’espèces de mousses qui poussent sous nos latitudes, il s’en trouvera toujours une pour coloniser les espaces laissés par un gazon parsemé et peu vigoureux. Certaines mousses comme les hépatiques à thalle ne doivent pas être confondus avec les lichens qui sont des organismes pionniers et poussent sur les pierres et les dalles…Les lichens qui sont formés d’une association entre un champignon et une algue, poussent rarement dans les pelouses.

 

Faut-il enlever ou préserver les mousses ?

 

Du gazon à la terrasse, des dallages aux bosquets, l’attitude vis-à-vis des mousses peut être différente selon les zones du jardin. La mousse reste indésirable dans les pelouses car elle leur donne un aspect terne en hiver et jaune en été. De plus, les coussins de mousse contribuent avec le temps à colmater les graviers, les toitures et les gouttières. Mais, en décoration par exemple, la mousse peut-être habilement préservée !

 

Que faire de la mousse après ramassage ?

 

Une fois récoltée, la mousse peut être compostée à condition de la mélanger à du compost en cours de maturation. A la fois légère et capable de retenir l’eau, elle peut aussi être utilisée comme de la tourbe, mélangée au terreau ou épandue comme un paillage sur une zone sèche.

 

Consultant éditorial consumer magazine chez AG consulting et journaliste chez media jardins

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

SV 415 E

Scarificateur électrique avec moteur de 1 500 W et système de travail à 20 couteaux flottants ou 44 dents ressorts.

Voir le produit

Accessoires

Articles similaires