En marche vers le futur, le jardin fait sa révolution

C’est déjà demain au jardin. Sous le feu des aléas climatiques, d’espaces naturels qui se réduisent, du souci toujours plus grand d’optimiser l’espace tout en respectant la nature, le jardin d’aujourd’hui met déjà en pratique de nouvelles techniques de culture, permaculture, culture en lasagne, aquaponie, hors-sols…

Le futur est en marche et le jardin est devenu un champ d’innovations sans précédent, où les nouvelles technologies et la robotisation le disputent à la recherche agronomique.

 

Pour le jardin du futur, un climat fou, fou, fou

 

Le jardin du futur devra tenir compte de ces deux extrêmes : sècheresse et inondation.

Sous l’effet du changement climatique, les sécheresses à répétition imposent économie d’eau et recyclage. Récupérer l’eau de pluie, l’eau qui sert en cuisine, voire les eaux de la salle de bain après installation d’un système de recyclage deviendra indispensable. A compléter par l’installation de systèmes d’arrosage goutte à goutte intelligents, dotés de capteurs d’humidité, voire connectés à un site météo, et modulables selon les plantations. Sarclage, binage, buttage, de même que compost, paillage, engrais verts sont déjà une nécessité pour favoriser les micro-organismes essentiels à la bonne santé du sol et lui conserver son humidité. Quant aux plantations, les légumes sobres sont légions, choux, artichauts, haricots, épinards d’été, tomates, asperges, potirons, melons… et même le fraisier qui préfère le paillage à l’humidité. Les semenciers bio travaillent déjà avec des variétés anciennes et frugales, les vedettes du jardin de demain. La structure du jardin du futur elle-même devra changer : finis les grands espaces, pleins feux sur les jardins structurés et les haies filtrant le vent, la lumière, apaisant la chaleur et apportant ombre et humidité…

Alors que le manque d’eau est un fléau qui nous guette, dans le même temps, des millions de personnes à travers le monde vivent en zones inondables, dont 11 % de la population française*. Là encore, le jardin du futur se prête à innovations pour faire face à ces phénomènes récurrents. D’ailleurs c’était le thème d’un des jardins futuristes du festival des jardin de Chaumont-sur-Loire, en 2016. Inspiré des jardins flottants et des paysages de mangroves, dans ces espaces inondables, l’osier capable de s’enraciner au milieu d’un courant d’eau, parvient à maintenir les berges et se plie et se courbe à l’envi pour constituer des modules flottants. Répartis dans des récipients hétéroclites, choux, salades, cucurbitacées en tout genre, fenouil, angélique…

 

Jardins des champs, jardins des villes

 

De nouveaux modes de culture émergent dans les jardins de nos campagnes dans un souci à la fois d’écologie et de gain de temps. Et pourraient bien faire l’unanimité demain. Ainsi, la culture en lasagne permet d’obtenir très vite profusion de légumes comme de fleurs quel que soit le sol sur lequel on l’installe, tout en recyclant une grande quantité de déchets verts. Nul besoin de bécher ou désherber, on recouvre de carton puis de tous les déchets verts du jardin et enfin de compost, après quoi, place à la plantation. Après la récolte, on remonte une lasagne sur l’ancienne, sans perte de temps ni effort inutile ! La permaculture permet aussi un jardin très écologique, paillage et récupération d’eau à l’appui, avec des associations de plantes au voisinage bienfaisant, cultivées serrées pour un maximum de rendement sur un minimum d’espace.

Avec l’urbanisation qui s’étend, le vert gagne également du terrain à sa façon pour rendre la ville plus humaine, plus respirable, et nourrir les hommes. La tendance va croissant : jardins partagés qui seront demain connectés pour suivre sur smartphone l’évolution de la croissance des plantes et gérer leur arrosage, cultures hors-sols en hydroponie où les racines de la plante, dans un substrat, sont alimentées par une solution nutritive, pour produire plus en économisant l’eau… Les fermes urbaines sont en plein développement. Ici et là, des friches sont récupérées, des terrains vagues, tunnels abandonnés, parkings désaffectés, toits, murs… Et des entreprises innovent sur ce terrain nouveau, cultivant aussi bien la terre que les idées, regroupées au sein de l’Afaup, Association française d’agriculture urbaine professionnelle.

Des robots de plus en plus présents :
L’arrosage automatisé et performant s’est installé dans nombre de jardins et gagne toujours plus de terrain dans un souci de simplification, de performance et d’économie d’eau. L’automatisation s’est poursuivie avec les robots de tonte et ceux-ci connaissent une croissance exponentielle. Ils pourraient bien être une évidence dans le jardin d’agrément de demain. Le potager n’est pas en reste et les geeks se penchent sur son cas ! Vient de naître Farmbot, un petit robot capable de planter et d’arroser. Pour l’instant, ses performances restent modestes (surface maximum à cultiver, 2,9X5,9m) et son prix conséquent (2200 à plus de 3000 euros selon le modèle), mais il n’a sûrement pas dit son dernier mot…

  *Chiffres du ministère du Travail

Articles connexes sur Tendances et conseils
Tout ce qu’il faut savoir pour réaliser une belle pelouse

Si les jardiniers français semblent par tradition fâchés avec leurs pelouses, c’est qu’ils la considérent comme de « l’herbe ». Nos amis d’outre-Manche, qui nous font pâlir de jalousie avec leurs moquettes végétales, ont depuis longtemps compris qu’une pelouse était une culture à part entière… Alors suivez nos conseils et vous allez réussir une pelouse que l’on vous enviera.

Deux périodes de l’année sont propices à la création ou à la rénovation de la pelouse : le printemps en avril-mai et de la fin de l’été au début de l’automne (du 15 septembre au 15 octobre environ). Bien réalisée et correctement entretenue, la pelouse va durer une bonne dizaine d’années.

EN SAVOIR PLUS
Twinclip de STIGA, l’allié des beaux jardins

Innovation majeure pour les tondeuses thermiques et les tondeuses à batterie, le brevet Twinclip se caractérise par un système de lame à double tranchant, permettant une tonte parfaite de la pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Avril

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous a préparé un calendrier d’entretien du gazon tout au long de l’année. Découvrez dans cet article ses conseils pour entretenir votre pelouse en avril.

EN SAVOIR PLUS
Qu'est-ce que le gazon ?

Les définitions du mot « gazon » que l’on trouve dans les différents dictionnaire évoluent entre : « motte de terre garnie d’herbe », « herbe courte et menue », « herbe maintenue dense et rase », « végétation herbacée couvrant le sol »,  « herbe dense, courte et fine ». On se retrouve ici dans une vision assez proche de celle de ce proverbe bien français : « Qu’importe le gazon du moment qu’on ait la verdure ! » et de la confusion courante entre le gazon et la pelouse, les deux mots étant souvent considérés comme des synonymes.

Mais pour le jardinier, la définition la plus exacte du gazon serait celle donnée par Wikipédia : « surface semée densément d'herbes fines sélectionnées, essentiellement des graminées » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gazon)

En fait, dans sa réalité technique, le gazon consiste en un mélange d'espèces et de variétés de graminées soigneusement sélectionnées qui, après avoir été semées, forment une pelouse. Même si la texture du gazon est herbacée (souple, tendre), ce n’est en rien « de l’herbe » (« petite plante qui pousse naturellement partout quand les conditions lui sont favorables » selon la définition du Larousse) ou bien alors de l’herbe d’une très grande sophistication. Car il faut bien être conscient d’une chose : le gazon ça se cultive ! C’est même, dans certains cas, l’une des cultures les plus complexes qui soient (par exemple les gazons utilisés pour les terrains de sport).

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Mars

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Les batteries au service de l’entretien extérieur

Depuis quelques années, nous assistons à un développement rapide des outils de jardin à batterie en raison des nombreux avantages qu’ils présentent. Silencieux, écologiques, pratiques et maniables, ils s’adaptent à tous les travaux du jardin.

EN SAVOIR PLUS
Les 3 nouvelles gammes de STIGA

L’objectif principal de STIGA est de faire de chaque jardin un endroit sain et convivial. Pour cela, la marque dévoile en 2021 plus de 50 nouveaux produits à batterie s’articulant autour de 3 univers : Essential, pour les jardiniers occasionnels, Experience, pour les jardiniers passionnés et Expert, pour les jardiniers avertis.
On vous explique.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Janvier/Février

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin