Dossier: Bois de chauffe: préparez l'hiver

L’édito de Patrick Mioulane : « Du bois dont on fait des bûches »

 

Du bois aux bûches : à l’école du tronçonnage

 

Déjà imposé dans plusieurs pays européens, le certificat d’aptitude à l’utilisation d’une tronçonneuse (ECC1) sera officiellement instauré le 5 décembre prochain dans le cadre d’un décret d’harmonisation européenne sur les travaux forestiers (N° 2016-1678 du 5 décembre 2016). Certains CFPPA (Centre de formation professionnelle pour adultes) le proposent déjà. La formation, théorique et pratique, dure une journée et l’examen une demi-journée.

Tous les usagers de scies à chaînes, y compris les jardiniers amateurs, sont concernés, même s’il n’est pas encore prévu de rendre cette formation obligatoire pour les particuliers. Mais il est vrai qu’en raison d’une vitesse de rotation de la chaîne 15 à 20 m/s, soit de 54 à 72 km/h, la puissance de coupe est impressionnante ! Normal donc de ne pas mettre ces outils entre des mains inexpérimentées. Si vous souhaitez en savoir plus sur les modalités de formation et d’obtention du certificat, lisez notre article dédié à ce nouveau « permis de tronçonner ».

Mais avant d’afficher fièrement un diplôme « es-tronçonneuse », commençons par la théorie. De bons conseils permettent de se familiariser avec l’usage en toute sécurité d’une scie à chaîne : connaître les bons gestes pour la monter, la démarrer et la régler, mais aussi comment abattre un arbre, l’ébrancher, le débiter, sans oublier qu’une machine bien entretenue est à la fois plus performance et potentiellement moins dangereuse. C’est ce que vous propose notre sujet « innovation » : des conseils et explications complètes et des vidéos sur les différentes tronçonneuses STIGA !

 

De quel bois je me chauffe…

 

Les particuliers utilisent majoritairement les tronçonneuses pour couper des bûches à destination de leur cheminée ou de leur poêle. Si toutes les essences de bois possèdent la capacité de brûler, toutes ne se valent pas sur le plan de l’énergie dégagée et du temps de combustion, loin s’en faut ! STIGA vous aide ainsi à connaître les meilleurs types de bois et ceux qu’il faut éviter, en fonction de votre utilisation et de vos envies.

Mais tout un chacun n’ayant pas la possibilité d’exploiter sa propre production de bois, même si l’on compte 1,1 million de propriétaires forestiers en France, il est très utile de connaître les bonnes adresses où se procurer du bois de chauffage de qualité. Forestiers, grandes surfaces spécialisées… Suivez le guide pour savoir où acheter vos buches !

 

Le jardin renaît de ses cendres

 

Dans la perspective très actuelle de valorisation des déchets, la cendre de bois ainsi que la sciure sont très prisées par les jardiniers adeptes des méthodes « bio » car ce sont des produits naturels. Et beaucoup considèrent ces matériaux comme une panacée. Engrais, répulsif limaces, correcteur de pH, découvrez dans notre dossier tous les usages de la cendre et de la sciure de bois au jardin, ainsi que de bons conseils pour l’utiliser de façon optimale.

Et pour terminer par un bon conseil, vérifiez la source d’approvisionnement du bois de chauffage que vous prenez, en privilégiant systématiquement les forêts bénéficiant d’une gestion durable et d’une écocertification, par exemple  PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières).

Share on Facebook Share on Linkedin
Recherche propulsée par ElasticSuite
Mesurez la taille de votre jardin
Dessinez la superficie de votre jardin sur la carte et trouvez les produits les plus adaptés.
Zoomez sur votre propriété. Cliquez ou appuyez pour tracer un chemin autour de votre jardin afin de mesurer la superficie.