Magazine

Choisir une tronçonneuse adaptée à vos besoins

La tronçonneuse est un outil indispensable pour tout jardinier aguerri. Il en existe trois types : thermique, électrique et sur batterie. Alors que la tronçonneuse thermique est plus puissante, la tronçonneuse électrique s’avère être la plus légère, et la tronçonneuse sur batterie la plus maniable.

 

Les tronçonneuses thermiques

 

Les tronçonneuses thermiques fonctionnent à l’aide d’un moteur « deux temps ». Ainsi, le carburant est composé d’un mélange d’huile et d’essence. La cylindrée des tronçonneuses thermique varie de 30 cm3 à 100 cm3, donnant des puissances en moyenne de 3 à 10 kW. Le poids de ces machines varie de 3 à 10 Kg en fonction de leur puissance.

Principe de fonctionnement

 

Qu’elle que soit la tronçonneuse, le principe de fonctionnement est identique. Un moteur, électrique ou thermique entraîne une chaîne équipée de dents placée autour d’un « guide ». Enfin, plus le guide est long, plus la machine a besoin de puissance.

 

 

La tronçonneuse électrique à fil

 

Moins puissante que le modèle thermique, la tronçonneuse électrique est légère, performante et non polluante. Ainsi, pour de l’ébranchage ou du débitage, la tronçonneuse électrique est parfaite. Néanmoins, il est préférable de vérifier si la rallonge permet d’atteindre les endroits les plus reculés où vous aurez à travailler. En outre, pour les travaux d’élagage en hauteur, le fil qui se prend dans les branches est très handicapant.

 

Les tronçonneuses électriques à batterie

 

Les tronçonneuses à batterie sont silencieuses et offrent de bonnes performances. Facile à utiliser, peu bruyante et sans pollution, elles permettent de travailler plus loin que la tronçonneuse électrique car sans fil. L’inconvénient des tronçonneuses sur batterie est la longueur de guide limitée, afin que la demande en termes de puissance de la machine n’impacte pas considérablement son autonomie.

 

Les tronçonneuses : gare à la sécurité

Les tronçonneuses modernes sont équipées de plusieurs sécurités : obligation de tenir l’outil à deux mains, frein de chaîne, anti-rebond, etc. Le réglage de la tension de la chaîne et la vérification du niveau d’huile de lubrification de la chaîne, doivent se faire avant chaque utilisation.

Démarrage de la tronçonneuse thermique
  • Assurez-vous que le frein de chaîne est enclenché.
  • Otez le protège guide.
  • Pressez la valve d’amorçage plusieurs fois pour faciliter le démarrage.
  • Placez le commutateur en position starter
  • Maintenez la tronçonneuse au sol avec le pied droit glissé dans la poignée arrière. Maintenez la poignée avec la main gauche. Saisissez la poignée du lanceur et tirez lentement sur la corde jusqu’à ce que vous sentiez une résistance. Tirez plusieurs fois à la verticale fermement jusqu’au point de compression moteur jusqu’à ce que le moteur tousse.
  • Déplacez le commutateur en position accélérateur et tirez d’un seul coup sur la corde du lanceur : votre moteur doit démarrer sans à-coup.
  • Actionnez brièvement la gâchette pour placer le régime normal de la tronçonneuse au ralenti. Relâchez le frein de chaîne. La tronçonneuse est alors prête à l’utilisation.

 

 

L’entretien régulier de la tronçonneuse

Les tronçonneuses à moteur thermique, en dehors des vérifications et réglages de base, nécessitent d’être un peu plus assidu sur l'entretien. Niveau d'huile moteur, bougies, filtre à air et à essence doivent être vérifiés régulièrement avant chaque utilisation.

 

 
Vérifier la lubrification de la chaîne

Tenez la tronçonneuse au-dessus d’une feuille de papier. Puis, mettez les gaz à fond. Si l’huile de chaîne coule sur le papier c’est que la lubrification de chaîne est correcte. Vous pouvez commencer à tronçonner.

 
La bonne tension de chaîne

Détendue, la chaîne risque de dérailler. A l'inverse, trop tendue, elle est soumise à une usure rapide et peut casser. La tension de la chaîne est réglée à l'aide d'une vis modifiant la position d'un ergot. Le réglage de tension de chaîne doit être effectué lorsque le chaîne est chaude, car sinon elle se détend.

Choisir sa tronçonneuse
  • Pour les coupes de bois de chauffage : favorisez une tronçonneuse électrique que vous pourrez transporter facilement. Orientez votre choix vers un guide polyvalent de 35 à 45 cm, et une puissance d'au moins 2000 W.
  • Pour débiter des arbres : seule la tronçonneuse thermique fournira suffisamment de puissance tout en disposant d’un guide beaucoup plus long. Optez pour un moteur relativement puissant > 35 cm3 et un guide polyvalent 45/50 cm.
  • Pour les petites coupes loin d’une source d’électricité : la tronçonneuse à batterie est idéale. Pas de fil électrique handicapant limite la maniabilité.

Journaliste et photographe, Martine Rigaudie est une fan de grands espaces et d'animaux.

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

SPR 276 (10)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur thermique de 26,9 cm³ (0,7 kW) et d'un guide-chaîne de 25 cm (10").

Voir le produit

SP 316 (12)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur thermique de 30,1 cm³ (0,85 kW) et d'un guide de 30 cm (12").

Voir le produit

SP 386 (14)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur thermique de 38,5 cm³ (1,6 kW) et d'une barre de coupe de 35 cm (14").

Voir le produit

SP 426 (16)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur thermique de 42,4 cm³ (1,9 kW) et d'un guide de 40 cm (16").

Voir le produit

SP 466 (18)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur thermique de 46,5 cm³ (2 kW) et d'un guide de 45 cm (18").

Voir le produit

SP 526 (20)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur de 52 cm³ (2,3 kW) et d'un guide de 50 cm (20").

Voir le produit

SE 2216 Q (16)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur électrique de 2 200 W et d'un guide de 40 cm (16").

Voir le produit

Accessoires

Articles similaires