Quand le potager fait sa révolution

Le potager ne se cantonne plus aux grands jardins. Sur un balcon, dans une jardinière, partagé ou connecté, il a évolué pour s'imposer partout.

Tous les jardins ont désormais leur petit potager ! Il suffit d’ailleurs d’un rebord de fenêtre ou d’un balcon pour cultiver « le » pied de tomate ou de basilic ! En moins de deux générations, l’image du potager de Grand’papa, armé de son pulvérisateur et de sa bêche, s’est offert un sérieux lifting, laissant la place à un jardinage plus créatif et plus écologique, à la recherche de saveurs nouvelles, avec évidemment en prime, la promesse de légumes plus sains et plus bio !


 

Le potager, une image dépoussiérée

 

Urbain, connecté, d’intérieur, à louer ? À chacun son potager ! Quiconque peut y trouver son bonheur et satisfaire au moins en partie son besoin d’auto consommation. Et vous, lequel choisirez-vous ?

 

  • Le grand potager vivrier

Destiné à alimenter toute la famille, il devra faire au moins 100 m². Il reste très présent, même si ce n’est plus la seule alternative et qu’il a beaucoup changé. Les nouveaux potagers offrent en effet bien plus de liberté avec des légumes plus variés et un look bien moins austère, coloré et fleuri.

 

  • Le carré potager

Si vous disposez d’un petit espace ou d’un simple balcon, installez un potager en carré. Déco et productif, ce concept vous étonnera ! Vous pouvez aussi opter pour un potager suspendu sur votre balcon…

 

  • La jardinière de légume

 

Pour ceux qui n’ont pas d’espace suffisant, il est toujours possible de se faire plaisir avec une jardinière fleurie avec quelques aromatiques et des mini légumes.

Et pour tous les urbains que le potager démange vraiment, il est possible de postuler auprès des jardins familiaux ou de convaincre ses voisins d’installer un jardin partagé au pied de son immeuble… En plus, contrairement à hier, les légumes ne se cachent plus ! Mieux encore ils prennent parfois racine au milieu des plates-bandes. Il était temps de s’apercevoir de la beauté d’une fleur artichaut ou de chicorée !

Dans tous les cas, la pratique du potager en permaculture se généralise. Elle permet de s’affranchir des sols difficiles et des opérations fastidieuses de bêchage et d’amélioration du sol, puisque ce sont les vers de terre qui travaillent à votre place et qui renouvellent et enrichissent le sol.

 

L’avis d’un expert en permaculture

 

Guylaine Goulfier, journaliste et auteur est aussi expert en permaculture. Elle anime la page Mon potager en carrés.

 

Qu’est-ce qui a été selon vous le plus important dans la révolution du potager ?


Guylaine Goulfier :« La plus grande évolution dans le potager a été une certaine forme de lâcher-prise. C’est d’autant plus facile que les nouveaux jardiniers n’ont aucune connaissance puisqu’il y a eu une rupture dans la transmission. Ils acceptent de ne pas tout contrôler ou maitriser. Par exemple, ils comprennent vite qu’il n’y a pas d’herbe vraiment mauvaise. Pour eux, il n’y a pas d’autre choix possible que la culture bio ou la permaculture qui l’englobe. Ils acceptent assez vite le fait de pailler et de ne pas travailler le sol. Par contre, ils sont tous très connectés et échangent beaucoup. »

 

Quelles sont les principales attentes des gens en matière de potager ?


G.G : « Pour les nouveaux jardiniers, le potager représente un rêve un peu fantasmé d’autosuffisance. Tous sont en recherche d’autonomie et d’économie de temps ou de travail. Ils sont très sensibles à l’idée du zéro gaspi, de la récupération, du recyclage des déchets… Ils veulent faire par eux-mêmes, leur terreau, leurs graines et se détournent un peu des circuits classiques. L’idée qu’on doit jardiner avec la nature les conforte dans cette tendance.

Il faut ensuite que chacun se confronte à la réalité, fasse ses expériences et réajuste un peu les objectifs ! »

Produits cités dans cet article
SGM 102 AE
Outil multifonction à batterie
118,00 €
Articles connexes sur Paroles d'expert
Les petits et grands malheurs d’une pelouse que l’on voudrait impeccable

L’image de moquette vivante, régulière, homogène, , d’un vert intense et uniforme que donnent les plus beaux terrains de football ou les golfs tient le plus souvent du fantasme dans nos jardins privés. Parsemé d’une végétation sauvage aux feuilles grossières, ponctué de plaques de mousse, râpé, pelé, jauni ici et là, le « gazon moyen » du jardinier français est souvent loin de ce « gazon anglais » dont beaucoup rêvent comme d’un graal inaccessible.

Outre une préparation du terrain souvent bâclée au moment de sa création, la pelouse « à la française » manque tout simplement de considération. Il suffit  déjà d’admettre qu’il s’agit d’une culture à part entière et non simplement « d’herbe » et qu’à ce titre le gazon nécessite un entretien soigné, pour que tout s’améliore très vite et de manière spectaculaire.

 

Nous vous proposons, dans les lignes suivantes, de passer en revue les principaux problèmes qui nuisent à l’esthétique et à la pérennité d’une pelouse et de vous donner bien sûr quelques solutions pour y remédier…

EN SAVOIR PLUS
La chronique de Patrick Mioulane #9

Pense-bête et trucs et astuces ; Patrick Mioulane, journaliste spécialiste du jardin nous livre la suite de ses secrets pour débuter la saison de manière verdoyante !

EN SAVOIR PLUS
De l’importance de l’eau et des buis à Vaux-le-Vicomte

Le jardin à la française est une création complexe où chaque détail compte. Patrick Borgeot, chef jardinier de Vaux- le- Vicomte nous parle de l’importance des buis et de l’eau dans le premier des jardins à la française. 

EN SAVOIR PLUS
Et si le jardin vous aidait à vous sentir mieux ?

Les jardins à visée « thérapeutique » sont destinés à améliorer l’état de santé corporel ou mental de leurs visiteurs tout en les invitant à pratiquer une activité physique.

EN SAVOIR PLUS
Les grandes tendances du mobilier et de l’aménagement extérieur

Comment aménager son balcon, sa terrasse, son jardin ? Mobilier extérieur confortable, matières recyclées ou naturelles, sans oublier les plantes, suivez les dernières tendances !  

EN SAVOIR PLUS
Tondeuse à gazon : pourquoi choisir l’électrique ?

Tondre sa pelouse avec une tondeuse électrique présente de nombreux avantages. Comment bien choisir son modèle ? Avec ou sans fil, puissance, largeur de coupe et options diverses : on vous dit tout !

EN SAVOIR PLUS
Entretenir et affûter les lames

Savoir nettoyer, affuter ou même remplacer les lames de sa tondeuse ou de son taille-haie est essentiel pour avoir une coupe nette et efficace...

EN SAVOIR PLUS
Bien choisir et installer son robot de tonte

Avant de vous lancer dans l’investissement d’un robot de tonte, il est bon de vous demander comment les installer. Nous avons demandé à Christophe Cousin, des Etablissements Global Services Robotic à Croth (27) de nous en expliquer l’installation.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin
Mesurez la taille de votre jardin
Dessinez la superficie de votre jardin sur la carte et trouvez les produits les plus adaptés.
Zoomez sur votre propriété. Cliquez ou appuyez pour tracer un chemin autour de votre jardin afin de mesurer la superficie.