Magazine

Savoir choisir et faire son bois

Le chauffage au bois, c’est agréable, économique et écologique ! Mais comment choisir la forme la plus adaptée à votre installation : sacs de pellets, buches en 30, en 50 ou en 100, chêne ou charme ? D’ailleurs faire son bois n’est somme toute, pas si compliqué. Il suffit de s’équiper pour le couper et le faire sécher …

Bien choisir son bois de chauffage

 

Se chauffer au bois rime aujourd’hui avec un chauffage écologique et un confort douillet. Le bois de chauffe revêt désormais des présentations variées adaptées à chaque type d’installation.

Les pellets, sortes de granulés de bois, alimentent des poêles et chaudières mixtes ou exclusivement conçus pour eux. Très pratiques d’utilisation car conditionnés en sacs légers, ils permettent une alimentation en continu, même s’ils n’ont pas le charme du feu de buches.

 

Les briquettes sont quant à elles des buches reconstituées. Elles s’utilisent comme une buche classique. Voici quelques conseils pour augmenter la durée de combustion des briquettes tout en profitant de leur pouvoir calorifique.

 

  • Allumez toujours vos briquettes par une extrémité, tirage ouvert au maximum.
  • Après quelques minutes, réduire le tirage de moitié.
  • Dès embrasement complet, réglez le tirage au minimum.
  • Ne pas intervenir avec un tison, les briquettes doivent brûler d’elles-mêmes.
  • Ne pas trop charger votre foyer : 2 à 3 briquettes suffisent au démarrage puis ajouter 1 bûche au fur et à mesure de la combustion.
 
Les buches de bois de chauffe sont caractérisées par leur dimension et leur type d’essence de bois. Choisissez une dimension juste inférieure à l’ouverture de votre cheminée, insert ou poêle, 33 cm, 50cm ou 60cm. Pour bien brûler, le bois doit être sec et coupé depuis deux ans ou moins.

 

Quelles différences entre les types de bois de chauffe ?

 

Les bois nobles et les plus calorifiques sont le chêne, le charme, le hêtre ou encore le noyer ou le frêne. Le bouleau est un bois très calorifique mais qui tient moins longtemps. Le châtaignier éclate en brûlant. Il sera réservé aux foyers fermés (poêles et inserts). Le peuplier n’est pas un bois de chauffage de qualité.

Les résineux ont la réputation d’encrasser les conduits. Une cheminée récente et efficace, ramonée régulièrement peut cependant accepter sans soucis des buches de pin et sapin. Il existe une norme NF mais tous les bois de chauffage ne sont pas normalisés.

 

Faire son bois, pourquoi pas ?

 

La quantité de bois de chauffe nécessaire chaque année est variable selon la taille de l’habitation, son isolation et selon que vous êtes frileux ou pas ! On estime qu’elle varie de de 5 à 15 m3 selon les cas.

Pour de gros chantiers, mieux vaut cependant pour des raisons de sécurité, se former à l’abattage et à l’exploitation via les organismes spécialisés (MSA, ONF, Syndicats d’exploitants, groupements forestiers…). Les forêts domaniales et communales proposent aussi parfois des contrats d’exploitation à leurs administrés.

 

Recouper, fendre et faire sécher son bois

 

Vous pouvez vous faire livrer du bois « vert » et en grande dimension pour un prix bien plus faible. Vous aurez ensuite à le tronçonner à la bonne dimension et à le faire sécher. Fendez les buches les plus grosses, elles sècheront bien plus vite ! Fendre le bois en vert est plus facile. Un séchage à l’air même en plein vent est idéal pour la première année. Abritez –le la deuxième année pour qu’il soit sec la troisième année au moment où vous le brûlez.

 

Bien planifié et organisé, votre chauffage au bois peut considérablement réduire votre facture tout en préservant la planète : que du bonus !

Consultant éditorial consumer magazine chez AG consulting et journaliste chez media jardins

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

SPR 255 (10)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur thermique de 25,4 cm³ (0,9 kW) et d’un guide de 25 cm (10").

Voir le produit

SP 466 (18)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur thermique de 46,5 cm³ (2 kW) et d'un guide de 45 cm (18").

Voir le produit

SP 526 (20)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur de 52 cm³ (2,3 kW) et d'un guide de 50 cm (20").

Voir le produit

SE 2216 Q (16)"

Tronçonneuse équipée d'un moteur électrique de 2 200 W et d'un guide de 40 cm (16").

Voir le produit

Accessoires

Articles similaires