La chronique de Patrick Mioulane #12

Découvrez aujourd’hui la suite des conseils de Patrick Mioulane, journaliste spécialisé du jardin. Voici toutes les choses à faire pour que vos fruits et légumes, votre pelouse et vos plantes d’intérieur passent un bel été !

FRUITS

• Effeuiller les pêchers et la vigne pour exposer les fruits au soleil ce qui renforcera leur teneur en sucre et leur saveur.

• Étayer les arbres trop lourdement chargés de fruits (surtout pruniers et pêchers).

• Protéger les futures récoltes (surtout les petits fruits) avec des filets ou placez des affolants dans les arbres.

• Ramasser et brûler les feuilles des arbres et des arbustes et les fruits véreux ou pourris tombés au sol pour qu’ils ne propagent pas les maladies.

• Récolter les cerises, pêches, brugnons, prunes, figues, framboises remontantes et mûres au fur et à mesure qu’elles parviennent à maturité, en veillant à éliminer toutes celles qui présentent des traces de pourriture.

• Récolter lorsqu’elles se détachent facilement de l’arbre et consommer dans le mois :  poires d’été (‘Guyot’, ‘Bon chrétien Williams’, ‘Delbardélice’, ‘Williams rouge Delbard’, les premières ‘Louise Bonne d’Avranches’), les pommes les plus précoces, notamment ‘Delbarestivale’,

• Tailler en vert tous les arbres pour éliminer les pousses en surnombre ou inutiles.

• Tailler les cerisiers qui poussent trop en hauteur. Ne pas réduire la ramure de plus d’un tiers de sa longueur.

• Tailler les framboisiers non remontants dont la récolte est terminée Supprimer au ras du sol les cannes ayant porté des fruits

• Tailler les longues branches souples des kiwis des trois quarts de leur longueur.

 

LÉGUMES

• Arroser généreusement les tomates (au pied) pour éviter le « cul noir » et l’éclatement.

• Arroser le persil qui jaunit avec une solution insecticide contre la mouche de la carotte.

• Arroser régulièrement les courges pour éviter que les fruits se craquèlent ou se déforment.

• Biner les planches de légumes pour décroûter la terre (un binage vaut deux arrosages) et arroser juste après pour que l’eau pénètre bien jusqu’aux racines.

• Blanchir cardons, céleris, chicorées et pissenlits.

• Couper court avant le départ en vacances puis arroser ciboulette, persil… pour cueillir des pousses jeunes à votre retour.

• Cueillir des branches de laurier sauce, de thym et de romarin, en faire des bouquets et les laisser sécher.

Désherber au petit matin les planches de légumes, en éliminant manuellement les mauvaises herbes qui sortent juste de terre, c’est rapide et très efficace.

• Ébourgeonner les tomates en éliminant toutes les pousses qui se développent à l’aisselle des feuilles (gourmands).

• Effeuiller les courges pour bien dégager les fruits et les aider à mûrir.

• Effeuiller les tomates et couper les pousses après le second bouquet de fruits pour favoriser le mûrissement.

• Éliminer les plantes qui sont montées à graines.

• Éliminer les stolons de fraisiers.

• Fertiliser les légumes « fruits » : tomates, aubergine, poivron, cucurbitacées avec un engrais riche en potasse. Donner un engrais plus concentré en azote aux choux, salades et poireaux.

• Glisser sous les melons, les courges et les potirons une petite planchette ou une plaque de polystyrène afin de les isoler du sol, ce qui évitera la pourriture. Placer tout autour des appâts anti-limaces.

• Ombrer par temps chaud (plus de 25 °C) les semis au potager avec des branchages ou des feuilles de fougères

• Pincer les piments et les aubergines, les potirons et les tomates pour obtenir moins de fruits, mais plus gros

• Planter de nouvelles salades au retour de vacances, en veillant à choisir des variétés adaptées.

• Planter au potager : artichaut (dans les régions au climat doux), chicorée frisée et scarole, chou de Milan, fraisier, laitue d’hiver, l’ail et l’échalote en sol très sain.

• Plier ou nouer les feuilles d’ail et d’oignon afin de faire grossir les bulbes

• Protéger les plantes fragiles du soleil, notamment les jeunes semis.

• Protéger : les plantes à tiges tendres et les jeunes semis de la violence des orages avec un voile.

• Récolter: artichaut, brocoli, chou-fleur, tomate, aubergine, poivron, courgette, melon

• Récolter l’ail, l’échalote et les oignons, laisser ressuyer deux à trois jours sur le sol pour une meilleure conservation.

• Récolter les cornichons, tous les deux jours afin qu’ils soient petits et tendres.

• Récolter les flageolets avant que les gousses ne soient complètement sèches.

• Récolter les pommes de terre lorsque les feuilles et les tiges s’affaissent.

• Récolter les fleurs comestibles : capucine, bourrache, souci…

• Semer des engrais verts dans les parcelles libres du potager ce qui fournira aussi une couverture pour le sol. Utiliser : moutarde blanche, trèfle blanc, trèfle incarnat, sainfoin, féverole, phacélie, sarrasin, seigle. Ils seront fauchés en octobre.

• Semer le persil après avoir fait tremper les graines 24 h dans l’eau tiède.

• Semer : épinard, cerfeuil, chou de Milan, chicorées frisées et scaroles, chicorée rouge de Vérone, chou de Chine, pissenlit, laitue à couper, mâche (sur un sol non retourné assez ferme), navet, oignon de printemps, radis d’hiver, scorsonère.

• Semer : les pois, pour une récolte d’automne : ‘Petit Provençal’, ‘Plein de panier’, ‘Kalife’, ‘Orion’, etc.

• Semer dans le Midi : choux pommés, pourpier, chicorée scarole, laitue d’hiver, céleri branche, oignon de couleur : ’Rouge pâle de Niort’, ‘Rouge de Florence’, oignon blanc : ‘Barletta’, ‘de Vaugirard’, ‘de Paris’.

• Tailler le romarin sans intervenir sur le vieux bois.

• Tailler les tiges rampantes de melons, courges et potirons des deux tiers de leur longueur. Les pousses portant des fruits sont taillées de moitié seulement.

fruits légumes

MATÉRIEL ET OUTILLAGE

• Changer la lame de la débroussailleuse dès qu’elle est émoussée

• Couvrir d’une bâche le barbecue et le mobilier de jardin pour éviter la rouille et qu’ils  se décolorent et se salissent durant la période d’absence.

• Envisager l’installation d’un système d’arrosage automatique programmé, c’est le bon moment.

• Faire affûter la chaîne de la tronçonneuse s’il y a longtemps que cela n’a pas été fait.

• Maintenir la station de charge de la tondeuse robot sous tension, même si la machine travaille beaucoup moins en cette saison

• Nettoyer le filtre à air de la tondeuse au moins une fois par mois (surtout s’il fait sec).

• Nettoyer et ranger les outils de jardin avant le départ en vacances sinon, ils risquent de rouiller si le temps est pluvieux.

• Ranger chaque soir tuyaux et accessoires d’arrosage car au soleil, ils perdent de leur résistance et leur étanchéité.

 

MULTIPLICATION

• Bouturer : avant les arbustes à feuillage persistant, les rosiers anciens et : anthémis, fuchsia, géranium, impatiens, héliotrope, lantana, bougainvillée, bruyère, etc.

• Bouturer les cognassiers du Japon (bouture à talon à l’étouffée avec hormone).

• Bouturer les plantes de la maison dans l’eau : pothos, misère, coléus, hypoestes, saintpaulia, plectranthus, sansevieria, bégonia, cypérus, fittonia, pépéromia, Pilea, etc.

• Diviser les touffes d’iris trop importantes et les grosses touffes de plantes vivaces à floraison printanière.

• Greffer en écusson les arbres fruitiers à noyaux, les poiriers et les premiers rosiers.

 

PELOUSE

• Arroser généreusement la pelouse au moins deux fois par semaine à la dose de 3 à 5 litres par mètre carré.

• Fertiliser la pelouse après les vacances, avec un engrais gazon d’automne, elle a souvent besoin d’un coup de fouet en cette saison.

• Préparer le sol en vue du semis de la nouvelle pelouse en septembre.

• Relever la hauteur de coupe de la tondeuse afin de ne pas accentuer le jaunissement du gazon par une tonte trop rase.

Terreauter la pelouse au retour de vos vacances, surtout si elle est bien jaune. • Tondre de préférence sans ramasser (mulching) en cette période de l’année

 

PLANTES D’INTÉRIEUR

• Aérer bien les pièces où se trouvent les plantes d’intérieur, surtout la nuit pour les faire « respirer », mais éviter les courants d’air.

• Arroser deux à trois fois par semaine selon les besoins des plantes et la température ambiante.

• Donner de l’engrais liquide à raison de deux ou trois fois par mois, toujours sur une motte humide.

• Grouper les plantes de la maison sous un léger ombrage avant le départ en vacances et raccorder chaque pot à un système d’arrosage au goutte à goutte qui sera commandé par un programmateur.

• Installer les orchidées dans un endroit mi-ombragé du jardin ou du balcon, c’est la meilleure façon de provoquer une nouvelle floraison

• Tailler les hibiscus en coupant les rameaux défleuris à la moitié de leur longueur.

• Tourner les pots des plantes d’intérieur de 90° chaque semaine, pour que la plante pousse de façon régulière.

• Vaporiser les feuillages non duveteux à l’eau claire au moins une fois par jour.

 

ROSIERS

• Couper : les roses fanées à cinq feuilles sous le bouton floral.

• Éboutonner les rosiers buissons, en éliminant les boutons latéraux pour obtenir de plus grandes fleurs pour les bouquets.

• Éliminer les gourmands qui apparaissent au pied des rosiers en les coupant sur la racine dont ils sont issus.

• Enfouir un bon engrais rosier (environ 40 g/pied) pour stimuler la remontée de la floraison.

• Installer les cactus et les plantes grasses dans le jardin en plein soleil pour l’été.

• Tailler les rosiers non remontants (grimpants et anciens) en réduisant de la moitié de leur longueur toutes les branches qui ont fleuri.

• Traiter avec un produit spécifique « maladies du rosier » pour lutter principalement contre le blanc (oïdium) et les taches noires (marsonia).

rosiers

SERRE ET VÉRANDA

• Aérer le plus possible pour éviter de créer une ambiance confinée, propice au développement des maladies.

• Badigeonner le vitrage de la serre ou de la véranda à la chaux pour constituer un ombrage simple et efficace.

• Installer un système automatique de micro aspersion pour arroser et augmenter l’hygrométrie.

• Poser des systèmes d’ombrage sur la serre ou la véranda pour éviter une surchauffe des cultures.

 

TRAITEMENTS ET SOINS

• Disposer de l’anti-limaces (sous des tuiles romanes l’efficacité sera plus longue), autour des plantes sensibles aux attaques des gastéropodes. Le phosphate ferrique est utilisable en culture biologique

• Doucher par temps chaud et sec les lauriers roses, les rosiers, les fruitiers et les conifères pour limiter le dégâts des araignées rouges

• Éliminer les pucerons qui retrouvent en ce moment une nouvelle vigueur.

• Poser des pièges à guêpes.

• Surveiller les agrumes, les lauriers roses, les palmiers en regardant sous les feuilles. S’il y a la moindre présence de cochenilles, traitez avec la « recette anticochenilles MiouMiou » : https://www.youtube.com/watch?v=wIyCF8CtcRg

• Traiter la vigne tous les 15 jours en faisant alterner un fongicide et un insecticide.

• Traiter les :  asters, bégonias, cassissiers, érables, groseilliers à maquereaux, mahonias, phlox, pommiers, rosiers, vigne, etc. contre l’oïdium (blanc) afin de bloquer le développement de la maladie. Utiliser du soufre (lorsque la température est inférieure à 25 °C°).

• Traiter les dahlias contre les pucerons.

• Traiter les pois de senteur avec un fongicide polyvalent pour éviter le mildiou et l’Ascochyta (taches jaunes)

Articles connexes sur Tendances et conseils
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Octobre

Comme tous les mois, faites confiance à Patrick Mioulane, notre spécialiste du jardin, pour vous préparer un calendrier d’entretien du gazon. Il vous dit comment prendre soin de votre pelouse en octobre.

EN SAVOIR PLUS
Les espèces nuisibles au jardin

Si certains animaux sont très utiles au jardin pour vous débarrasser des espèces nuisibles sans utiliser de pesticides, qu’en est-il de ces nuisibles qui s’attaquent au potager et aux massifs ? On vous dit tout sur ces parasites.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Septembre

Ça y est, les vacances sont terminées et la rentrée est arrivée, y compris au jardin ! Comme à son habitude, notre journaliste spécialiste du jardin Patrick Mioulane vous liste les choses à faire pour vous occuper de la pelouse en septembre.

EN SAVOIR PLUS
Conseils pratiques pour optimiser l'arrosage de la pelouse

Une pelouse bien dense, cultivée dans un sol riche en matière organique et non compacté, régulièrement fertilisée mais sans excès, peut tolérer sans graves dommages une période de sécheresse d’environ trois semaines lorsque les températures restent modérées (moins de 25 °C en journée, moins de 18 °C la nuit).
D’une manière générale, les graminées du gazon jaunissent dès que les épisodes de forte chaleur se prolongent, mais elles finissent par reverdir après le retour des pluies. On peut considérer ce phénomène comme « normal », mais  sachez qu’une « pelouse paillasson » souffre et se fragilise, notamment en perdant de sa densité et même en pelant par endroit. Alors, même si l’objectif n’est pas forcément de conserver un tapis végétal bien vert toute l’année, l’arrosage s’avère indispensable par temps sec pour maintenir la qualité intrinsèque de la pelouse et lui assurer une bonne longévité.

EN SAVOIR PLUS
Les animaux utiles au jardin

Vous souhaitez jardiner de manière plus écologique en vous débarrassant des pesticides tout en protégeant vos plantes et pelouses des espèces nuisibles ? On vous explique en quoi les animaux qui peuplent le jardin peuvent vous aider. Chaque espèce joue un rôle important dans la biodiversité de notre environnement extérieur.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Août

Le mois d’août n’est pas le mois le plus agréable pour s’occuper de la pelouse. Entre sécheresse, dormance estivale et croissance ralentie, le gazon mérite aussi des vacances. Heureusement, notre expert Patrick Mioulane vous donne toutes ses astuces pour prendre soin de la pelouse au mois d’août.

EN SAVOIR PLUS
Comment créer un jardin japonais ?

S’il y a bien un endroit où se relaxer et prendre un peu de temps, c’est le jardin. Pour en faire un lieu encore plus paisible dans lequel il fait bon se détendre, inspirons-nous des jardins japonais.

Au Japon, l’aménagement du jardin est un art respecté. Quelles plantes y intégrer ? Comment décorer un jardin japonais ? On vous dit tout dans cet article.

EN SAVOIR PLUS
Quelles alternatives pour le gazon dans les régions chaudes et sèches

Les pelouses composées de graminées à gazon apprécient les climats frais et humides. Dans les régions méditerranéennes, il faut envisager l’utilisation de plantes tapissantes mieux adaptées à des conditions de fort ensoleillement et de manque d’eau. Ces végétaux que nous allons vous présenter en détail dans les lignes suivantes, constituent aussi des opportunités intéressantes dans la perspective du changement climatique.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin
Mesurez la taille de votre jardin
Dessinez la superficie de votre jardin sur la carte et trouvez les produits les plus adaptés.
Zoomez sur votre propriété. Cliquez ou appuyez pour tracer un chemin autour de votre jardin afin de mesurer la superficie.