Magazine

Créer son jardin : mode d’emploi

Créer son jardin, est-ce si difficile ? Comment faire et ne rien oublier ? Suivez nos conseils pour faire de votre futur jardin votre plus belle oeuvre !

Créer son jardin est plutôt euphorisant et permet de déployer des trésors d’imagination ! Mais attention, pour être réussie, cette création s’appuie sur des limites et des contraintes : l’environnement et la topographie des lieux, la nature du sol et le climat. Il vous faudra d’abord choisir un style de jardin et en ébaucher le plan, puis établir un calendrier des travaux.

 

Créer son jardin : le plan et le gros œuvre d’abord !

 

Après avoir étudié le site de votre jardin, sa surface et son environnement, la nature du sol et les données climatiques de la région, et selon votre projet, vous pourrez effectuer une première esquisse de tous les éléments à inclure dans le jardin. Cela comprends maison, bâtiments existants ou à venir et limites de propriété, aire de jeux, pelouse, fleurs et fruitiers, bassin, murets, escaliers... Pour ce faire, vous tiendrez compte des zones ensoleillées et ombragées, des zones de plein vent et abritées, de la nécessité ou non de mettre en place un drainage, d’intégrer l’arrosage automatique.

Dessin plan d'un paysagiste pour créer son jardin

Puis, vous définirez quelles plantes vous souhaitez cultiver et où les mettre en place, et quel type de clôture, haies ou murs, a votre préférence. Créer son jardin sans penser harmonie et justes proportions conduirait à la catastrophe ! Ne surchargez pas pour laisser aux plantes de la place pour se développer. Si le terrain n’est pas vierge, vous tiendrez compte des plantes et arbres et des constructions déjà en place pour décider des éléments à garder ou supprimer. Tracez ensuite un plan à l’échelle sur papier millimétré en faisant figurer les différents éléments, ou utilisez un logiciel de création de jardin sur internet ou sur mobile / tablette.

 

Après quoi vous devrez établir le calendrier des travaux. Les nouvelles constructions, structurant le terrain, allées, bordures, murets, terrasses… seront effectuées en priorité, puis il faudra soigneusement éliminer tous les gravats et préparer le sol, bêchage à l’appui. Pour cela, le printemps et le début de l’été sont le moment idéal. Arrachez dans la foulée les vieilles souches ou racines indésirables et incorporez engrais ou matière organique. Puis ratissez finement avant de passer à la plantation. Plantations et semis se font surtout au printemps ou à l’automne.C’est notamment le cas pour la pelouse. Enfin, pour mettre en place les massifs, pas de souci : les espèces en conteneur peuvent être transplantées toute l’année.

Paysagiste prenant des mesures pour créer son jardin

Aménagement des plantations ensuite

 

Au moment de la plantation, le plus difficile quand on créé son jardin est de se projeter dans le temps en imaginant le devenir des jeunes plants, leur développement et les associations que l’on espère toujours heureuses entre les différentes variétés. Aussi laissez-leur de l’espace, il serait dommage de devoir arracher pour éclaircir par la suite.

 

Après avoir délimité l’espace pelouse que vous ensemencerez lorsque tout sera en place, installez les végétaux. Plantez d’abord les plus remarquables ou les plus décoratifs qui auront la vedette dans votre jardin. Soit en isolé s’il s’agit d’un sujet important et si le jardin est de taille modeste, soit en regroupant quelques sujets si le terrain est conséquent.

 

Les bordures et structures du jardin seront les supports de choix de votre nouveau décor et serviront d’arrière-plan pour mettre en valeur les plantations : les plantes grimpantes coloniseront rapidement les clôtures, les rosiers lianes gagneront les murs en quelques années et des plantes vivaces égaieront une haie végétale à feuillage persistant. Si vous soulignez de végétaux allées et terrasses, disposez les plantes par taille décroissante, les plus basses devant. Dans les massifs isolés, ce n’est pas une règle absolue : un léger désordre peut apporter une touche de poésie. Veillez cependant à ce que les silhouettes des plantes se complètent. Installez, par exemple, des variétés buissonnantes au pied des arbustes qui ont tendance à se dénuder à la base. Plantez en touffes (par chiffre impair pour un côté plus naturel) les petites espèces, plusieurs sujets regroupés sont plus spectaculaires et la coloration des floraisons mieux mise en valeur.

 

Veillez à l’harmonie des couleurs en limitant la palette des teintes utilisées. N’oubliez pas les plantes herbacées, décoratives en tout lieu et toujours belles même au cœur de l’été. Pour offrir des scènes ornementales toute l’année, variez les végétaux en pensant aux périodes de floraison. Les roses qui fleurissent de mai aux gelées sont une mine, de même que les bulbes qui assurent le spectacle toute l’année.

jardinier pose un pavé dans un jardin

Vous êtes fin prêts à vous lancer et à créer de zéro ? Alors n'hésitez plus, et faites de votre jardin, votre oeuvre !

Chez STIGA, les gens travaillent avec passion pour tout ce qui se passe au sein et autour de votre jardin.

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

Accessoires

Articles similaires