Magazine

Le salon de jardin s’intègre à l’environnement

Le mobilier de jardin doit répondre à différents critères, dont la résistance aux intempéries, l’utilisation, l’entretien, et… le respect de l’environnement.

Avec le retour des beaux jours revient l’envie de profiter de son extérieur autour d’une table de jardin, ou de bronzer dans un transat sur la terrasse. Encore faut-il avoir de quoi lézarder au soleil. A minima, les meubles de jardin restent toute la belle saison dehors, recevant tour à tour l’impact des UV, de la pluie et des orages. Fer forgé, PVC, osier, ou encore « fait maison » avec des palettes de récupération, le choix est vaste et la qualité aussi.

 

Le mobilier de jardin doit être choisi avec soin

salon de jardin en rodin écologique

Lorsque vous achetez un salon de jardin, ou tout autre meuble d’extérieur, pensez d’abord à l’empreinte carbone de ce dernier et au respect de l’environnement. Les meubles en PVC, en teck, en osier tressé, viennent le plus souvent d’Asie. Privilégiez-le « Made in France » qui, contrairement aux idées reçues, n’est pas forcément plus onéreux à l’achat et qui sauvegarde nos emplois. À moins de ne vouloir que quelques chaises en dépannage pour une saison, évitez le plastique qui jaunit sous l’action des UV et s’abîme rapidement.

Préférez les matières durables comme l’aluminium, le fer ou le bois. L’aluminium est totalement imputrescible, le fer forgé travaillé est très esthétique, mais il rouille. Le teck classe 4 est imputrescible. Originaire d’Asie du sud-est, il résiste à l’humidité et peut durer jusqu’à plus de 60 ans ! Néanmoins, préférez les essences de bois certifiées FSC ou PEFC, dont la provenance est indiquée sur l’étiquette, si possible locales.

Les fibres naturelles souples comme l’osier ou le rotin tressée sont également produites en France, alors pourquoi opter pour du « Made in Asie » ? Le rotin et l’osier tressé donnent un mobilier structurellement très résistant, mais ces fibres naturelles sont sensibles aux conditions météo. Les UV le décolorent, et l’excès d’humidité fait gonfler les fibres qui se déforment.

 

Particulièrement plébiscités depuis plusieurs années les meubles en résine tressée sont déclinés en de multiples références : tables, chaises, salons de jardin, canapés, fauteuils, fauteuils suspendus… Ils sont conçus à l’aide d’une fibre synthétique tressée, parfois fixée sur une structure en aluminium ou en métal. Très esthétique, ils sont résistants, ne craignent ni les UV ni la pluie, ni l’iode, ce qui les rend appréciables en bord de mer. En outre, ils se nettoient simplement à l’eau savonneuse.

De même, un achat d’occasion aura toujours moins d’impact sur l’environnement que le neuf. Vous pouvez trouver des meubles d’occasion dans les petites annonces des sites spécialisés, dans les brocantes, les « vides-maison », les recycleries locales, etc.

 

Faites-le-vous même

reutilisation ancien bois pour salon de jardin écologique

Qui vous oblige à acheter un salon de jardin clé en main ? Si vous êtes un peu bricoleur, rien ne vous empêche de le faire vous-même et d’avoir ainsi un salon « durable », fait avec des palettes de récupération. La majorité des grandes surfaces et des jardineries les jette et il suffit bien souvent de les leur demander.

Vous trouverez sur la toile toutes les explications nécessaires à la réalisation de vos meubles. Si vous utilisez ce type de matériau il est impératif d’en poncer très soigneusement la surface afin d’éviter les éventuelles échardes lors de l’utilisation. Vous aurez ainsi un salon durable et respectueux de l’environnement.

Journaliste et photographe, Martine Rigaudie est une fan de grands espaces et d'animaux.

keyboard_arrow_right En savoir plus

Produits cités dans cet article

Accessoires

Articles similaires