La chronique de Patrick Mioulane #16

Nous vous proposons aujourd'hui la suite et fin de la chronique de Patrick Mioulane, journaliste spécialiste des jardins, pour vous occuper de votre jardin durant ce mois de novembre et le préparer comme il se doit à l'hiver.

LÉGUMES

• Ameublir profondément.

• Apporter un engrais organique et du compost dans les planches libres du potager.

• Arracher les pieds de ciboulette et de persil en motte, les empoter et les installer à dans la cuisine, près de la fenêtre pour en profiter encore longtemps.

• Bêcher à grosses mottes les parcelles libres du potager tout en enfouissant un amendement organique à base de fumiers et d’algues.

• Blanchir : barbe de capucin, cardon, céleri branche, chicorées witloof (endive), pissenlit, chicorées frisées, et scaroles, fenouil,.

• Butter les artichauts et les fèves avec de la terre légère, puis couvrer avec un épais paillis de paillette de chanvre.

• Couvrir les planches de poireaux avec des feuilles mortes.

• Couvrir le persil avec une cloche pour assurer une récolte durant tout l’hiver.

• Dégermer les pommes de terre mises en conservation.

• Enfouir les engrais verts qui avaient été semés à la fin de l’été.

• Hiverner les choux d’hiver en les enjaugeant en oblique dans une tranchée, la tête dirigée vers le nord. Ceci évite la succession rapide du gel et du dégel qui fait éclater la pomme.

• Installer des tunnels protecteurs dans le potager sur les rangs de mâche et d’oseille afin de pouvoir les récolter tout l’hiver.

• Nettoyer le potager après les récoltes et arracher toutes les plantes abîmées (cucurbitacées, tomates, poivrons, aubergines).

• Pailler les cultures encore en place dans le potager pour les protéger du froid ; utiliser de la paillette de chanvre sur 5 cm d'épaisseur.

• Planter l’ail blanc et l’échalote (‘Griselle’, ‘Jermor’, ‘Longor’ et ‘Mikor’) dans une terre légère, perméable. Insérer dans le sol le bulbe pointe en haut, à 3 cm de profondeur.

• Poser des cloches opaques durant trois semaines sur les chicorées frisées et scaroles pour les faire blanchir.

• Protéger estragon, laurier sauce, romarin, thym, lavande des excès d’eau plus que du froid.

• Protéger les légumes en conservation de l’appétit des rongeurs avec des pièges ou des appâts spécifiques.

• Protéger du froid les céleris branches avec un paillis de chanvre ou de cosse de sarrasin.

• Récolter : chou de Bruxelles, épinard, topinambour, mâche, crosne, panais, salsifis, betterave, carotte, céleri rave, navet, radis noir, raifort, scorsonère , avant que le sol ne soit gelé et les conserver dans une cave bien saine.

MATÉRIEL ET OUTILLAGE

• Confier la tondeuse à réviser à un professionnel après avoir effectué la dernière tonte (pas trop ras).

• Louer (ou acheter) un motoculteur si vous avez d’importants travaux de labour et de mise en forme du sol à effectuer. Gain de temps et d’efforts garantis !

• Nettoyer la tondeuse (carter, bougie, filtre à air) et la mettre à hiverner (huiler le cylindre).

• Préparer le sol en vue de refaire la pelouse (semis au printemps).

• Porter la tondeuse à réviser chez un réparateur agréé par la marque de la machine, puis l’hiverner dans un local sombre, sec et frais.

• Vérifier le bon état de fonctionnement de la tronçonneuse. Remplacer le filtre à air et régler la carburation. Veiller à disposer de deux chaînes en bon état.

MULTIPLICATION

• Bouturer : aulne, catalpa, deutzia, groseillier à fleurs, forsythia, frêne, hortensia, paulownia, mûrier à papier (Broussonetia), paulownia, peuplier, saule, spirée, symphorine, vigne vierge, weigélia, lorsque les feuilles sont toutes tombées (boutures à bois sec).

• Bouturer les rosiers après la chute des feuilles, en prélevant des jeunes tiges saines comportant trois bourgeons bien développés.

• Bouturer des écailles de bulbes de lis.

• Bouturer des tronçons de racines de pavot d’orient, lupin, acanthe, phlox, etc.

• Bouturer : cassissier, châtaignier, groseillier, figuier, framboisier, noisetier, vigne, lorsque les feuilles sont toutes tombées (boutures à bois sec).

• Diviser les grosses touffes de bambous vieillissantes.

• Diviser les grosses touffes de plantes vivaces à floraison estivale maintenant défleuries.

• Diviser et replanter la rhubarbe.

• Marcotter par couchage une branche basse d’hortensia en la maintenant dans un sol humifère à l’aide d’un cavalier solide.

• Semer les pois de senteur et les capucines directement en pleine terre dans un endroit abrité.

• Semer dans le Midi sous châssis ou tunnel les choux-fleurs de printemps et les choux pommés (choux cabus) d’été.

• Semer carottes courtes, cerfeuil, laitue de printemps et radis à forcer sous châssis.

• Semer encore les petits pois en pleine terre dans le Midi.

• Semer pépins et noyaux de fruits exotiques dans la maison, c’est la bonne saison.

• Séparer les rejets des orchidées (keikis) ayant développé de belles racines et ne portant pas de hampe florale.

multiplication jardin

NATURE, ENVIRONNEMENT

• Disposer une maison à hérisson dans un endroit discret du jardin. On gagne à la recouvrir de branchages et de feuilles mortes.

• Installer des mangeoires dans le jardin et, par temps froid, les remplir de graines pour oiseaux sauvages achetées dans une jardinerie.

• Laisser en place les fleurs fanées des tournesols, dont les graines feront le régal des oiseaux du jardin.

• Offrir par temps de gel des boules de graisse aux oiseaux du jardin.

• Placer un hôtel à insectes dans un endroit bien exposé du jardin.

PELOUSE

• Fortifier le gazon avant l'hiver en l’arrosant avec un stimulateur racinaire.

• Maintenir la neutralité du sol pour limiter l'apparition de mousse en apportant un amendement à base de calcium et de magnésium.

• Poursuivre les semis de regarnissage jusqu'aux premières gelées.

• Récupérer en tondant le mélange d’herbe coupée et de feuilles mortes qui constituera un excellent compost.

• Scarifier la pelouse (c’est la période limite, mais c’est encore possible s’il fait beau). Opérer sur un sol humide.

• Terreauter la pelouse après le passage du scarificateur

• Tondre la pelouse pour la dernière fois avant la première gelée. En coupant assez haut, le gazon ne devant pas être trop ras durant l’hiver pur qu’il résiste mieux à l’agression du climat.

PLANTES D'INTÉRIEUR

• Assoiffer : cactus, plantes grasses (succulentes), clivia.

• Augmenter l’humidité de l’air ambiant par de fréquentes vaporisations, en plaçant des saturateurs d’eau sur les radiateurs et en cultivant les plantes sur un lit de gravillons toujours humides.

• Bien nettoyer les vitrages de la maison ou de la véranda car la lumière est moins intense.

• Cesser les apports d’engrais aux plantes d’intérieur, hormis à celles qui sont encore en fleurs.

• Cultiver les amaryllis (Hippeastrum), en plantant les bulbes dans un grand pot (mais ils doivent être assez serrés), tout en laissant l’extrémité sortir de terre sur 2 à 3 cm de haut.

• Éviter les courants d’air froids, déplacer les plantes avant d’ouvrir les fenêtres pour aérer.

• Forcer des bulbes à fleurs en pot à la maison pour obtenir des floraisons pour Noël ou dans le courant de l’hiver.: crocus, narcisses et jacinthes principalement.

• Forcer des griffes de rose de Noël (hellébore) dans un grand pot rempli de terreau, les plantes étant placées en pleine lumière à 15-18 °C environ. Faire de même avec les jacinthes, les narcisses et les crocus.

• Placer les cactées dans une pièce claire, fraîche et sèche.

• Rapprocher les plantes des grandes fenêtres (ouvrir les rideaux) ou leur offrir un éclairage d’appoint (environ 6 h par jour) avec des lampes de type « lumière du jour ».

• Réduire sensiblement la fréquence des arrosages sur les plantes de la maison. Pas plus d’une fois par semaine en moyenne. Utiliser de l’eau à la température de la pièce.

• Vaporiser les racines aériennes des orchidées et le feuillage des plantes de la maison avec de l’eau à la température ambiante, pour éviter le jaunissement.

ROSIERS

Apporter un engrais à action lente (par exemple de la corne) dans les massifs de rosiers.

Changer la terre si vous installez un rosier à l’emplacement d’un spécimen de la même espèce. Un apport sur 50 cm de côté et de profondeur est parfait.

• Éliminer les gourmands de rosiers. Il s’agit des rejets du porte-greffe, plus vigoureux que la variété greffée et qui risquent de devenir dominants. Les couper à leur point de naissance.

• Emmitoufler, pendant les périodes de gel, la ramure des rosiers tiges et pleureur dans un manchon de paille maintenu par du voile d’hivernage.

• Planter les rosiers, c’est la meilleure période (lorsqu’il ne gèle pas, bien sûr !)

• Protéger le bourrelet de greffe des rosiers qui craint les fortes gelées, en buttant le pied de toutes les variétés à port buissonnant sur 15 cm de haut. Dans une terre est lourde, la mélanger avec de l’écorce de pin broyée.

• Rabattre les rosiers buissons, de manière régulière, à 40 cm du sol environ, afin qu’ils conservent un aspect compact et assez esthétique.

SERRE ET VÉRANDA

• Chauffer la serre et la véranda, bien nettoyer les vitrages car la lumière est moins intense. L’idéal est d’obtenir un minimum de 5 à 8 °C durant la nuit et une température moyenne de 12 à 15 °C le jour.

• Conserver toutes les plantes méditerranéennes et les cactus en véranda ou en serre froide, dans une ambiance assez sèche, en maintenant simplement la température hors gel. Arroser tous les 15 jours en moyenne.

• Couvrir la verrière la nuit avec des paillassons afin de renforcer la protection contre le froid, tout en réalisant de sensibles économies d’énergie.

• Hiverner en serre ou en véranda les géraniums (Pelargonium), fuchsias, dipladénias, et autres pieds mères de plantes saisonnières vivaces (anthémis, lantana, Solanum, anisodontea, héliotrope).

• Installer dans la véranda ou en serre froide les plantes méditerranéennes (agrumes, bougainvillée…) avant les premières gelées

• Rentrer en véranda les plus beaux chrysanthèmes avant les gelées, afin de profiter d’une floraison plus généreuse et plus longue.

Serre et véranda

TRAITEMENTS ET SOINS

• Badigeonner les troncs des arbres avec du blanc arboricole pour les protéger des insectes parasites, champignons, mousse et lichens.

• Couper au ras du sol les tiges d’asperges et les brûler pour éviter les attaques de la criocère (insecte coléoptère qui dévore les tiges).

• Couper les extrémités de branches desséchés sur les abricotiers, cerisiers, pruniers et pêchers et les brûler pour éviter la propagation de la moniliose.

• Disposer des appâts anti-rongeurs dans la cave et le grenier et à proximité des bulbes en conservation.

• Disposer des pièges ou des barrières anti-limaces auprès des plantes à feuilles tendres.

• Éliminer les nids de chenilles processionnaires du pin en prenant bien garde de ne pas entrer en contact avec leurs poils très urticants.

• Inspecter les plantes de la maison pour vérifier la présence de cochenilles. En cas d’invasion, adopter la fameuse solution anticochenilles « MiouMiou » (voir la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=wIyCF8CtcRg)

• Pulvériser les rosiers avec un produit de traitement d’hiver (huile de colza).

• Pulvériser de la bouillie bordelaise ou de l’oxyde cuivreux pour aider à la cicatrisation du point d’articulation des feuilles qui sont tombées. C’est souvent par là que pénètrent les maladies cryptogamiques.

• Supprimer les chancres sur les arbres fruitiers à pépins en taillant au niveau des parties saines.

• Supprimer les fruits momifiés qui restent sur les arbres.

• Surveiller l’apparition de cochenilles sur les orchidées, les agrumes, les palmiers, les camélias, etc. (souvent au point de naissance des feuilles), les éliminer avec un pinceau trempé dans de l’alcool.

• Traiter avec de l’huile de colza les pommiers, contre le puceron lanigère en insistant surtout sur le tronc et le collet (au niveau du sol).

traitements et soins
Articles connexes sur Tendances et conseils
Twinclip de STIGA, l’allié des beaux jardins

Innovation majeure pour les tondeuses thermiques et les tondeuses à batterie, le brevet Twinclip se caractérise par un système de lame à double tranchant, permettant une tonte parfaite de la pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Avril

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous a préparé un calendrier d’entretien du gazon tout au long de l’année. Découvrez dans cet article ses conseils pour entretenir votre pelouse en avril.

EN SAVOIR PLUS
Qu'est-ce que le gazon ?

Les définitions du mot « gazon » que l’on trouve dans les différents dictionnaire évoluent entre : « motte de terre garnie d’herbe », « herbe courte et menue », « herbe maintenue dense et rase », « végétation herbacée couvrant le sol »,  « herbe dense, courte et fine ». On se retrouve ici dans une vision assez proche de celle de ce proverbe bien français : « Qu’importe le gazon du moment qu’on ait la verdure ! » et de la confusion courante entre le gazon et la pelouse, les deux mots étant souvent considérés comme des synonymes.

Mais pour le jardinier, la définition la plus exacte du gazon serait celle donnée par Wikipédia : « surface semée densément d'herbes fines sélectionnées, essentiellement des graminées » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gazon)

En fait, dans sa réalité technique, le gazon consiste en un mélange d'espèces et de variétés de graminées soigneusement sélectionnées qui, après avoir été semées, forment une pelouse. Même si la texture du gazon est herbacée (souple, tendre), ce n’est en rien « de l’herbe » (« petite plante qui pousse naturellement partout quand les conditions lui sont favorables » selon la définition du Larousse) ou bien alors de l’herbe d’une très grande sophistication. Car il faut bien être conscient d’une chose : le gazon ça se cultive ! C’est même, dans certains cas, l’une des cultures les plus complexes qui soient (par exemple les gazons utilisés pour les terrains de sport).

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Mars

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Les batteries au service de l’entretien extérieur

Depuis quelques années, nous assistons à un développement rapide des outils de jardin à batterie en raison des nombreux avantages qu’ils présentent. Silencieux, écologiques, pratiques et maniables, ils s’adaptent à tous les travaux du jardin.

EN SAVOIR PLUS
Les 3 nouvelles gammes de STIGA

L’objectif principal de STIGA est de faire de chaque jardin un endroit sain et convivial. Pour cela, la marque dévoile en 2021 plus de 50 nouveaux produits à batterie s’articulant autour de 3 univers : Essential, pour les jardiniers occasionnels, Experience, pour les jardiniers passionnés et Expert, pour les jardiniers avertis.
On vous explique.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Janvier/Février

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Comment choisir une motobineuse ?

Avant de planter votre pelouse, vos arbres et vos plantes, il est nécessaire de préparer votre terre. Laissez tomber bêche et binette, la motobineuse vous sera bien plus utile. Aérer, labourer ou retourner la terre sont des travaux fastidieux et potentiellement douloureux, d’où l’intérêt de privilégier un engin motorisé.
On vous explique comment choisir une motobineuse.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin