Un jardin zéro déchet, c’est possible ?

Il y a mille façons d’entretenir son jardin.

De plus en plus, toutefois, on voit apparaître la tendance de prendre soin de son coin de nature tout en préservant l’environnement et la biodiversité. Car oui, il est possible de jardiner en étant responsable !

La pelouse : la tonte haute ou le mulching

Vouloir obtenir une pelouse très ras n’est pas nécessairement ce qu’il faut privilégier. Une tonte haute à 8 cm peut s’avérer plus judicieuse.

D’une part, l’herbe reste plus verte et l’aspect général du jardin y gagne. Ensuite, la tonte haute favorise le développement des racines en profondeur, et donc la résistance de l’herbe face à la sécheresse. Autre avantage, le sol demeure plus humide et est plus fertile. Enfin, une tonte qui ne se fait pas à ras c’est un gazon qui pousse moins vite, donc une fréquence moins soutenue de passer la tondeuse, et ainsi un gain de temps et nettement moins de déchets !

Autre option, le mulching. La couche formée par cette tonte à des vertus protectrices qui nourrit les végétaux et converse l’humidité du sol.

 

Le compostage des déchets du jardin

Rien de plus responsable pour l’environnement que d’éliminer les déchets du jardin grâce au compost. Si vous ne possédez pas de composteur, il est possible de composter en tas, directement sur la terre.

Dans le compost, les tontes de gazon, les tailles d’arbustes et même certains déchets secs de la maison (papier journal, essuie-tout,…) ont leur place. Le compost, que l’on aura laissé « travaillé » pendant quelques mois, se révélera très riche pour la terre de vos plantations.

Composter ses déchets de jardin et de cuisine, c’est faire un geste solidaire et écologique en réduisant la quantité de déchets humide (tonte de pelouse, déchets de cuisine,…) à traiter dans les incinérateurs et qui nuisent à la bonne incinération des déchets.

zero dechet

Développer son propre potager

Evidemment, cela demande de la place et du temps d’entretien. Mais si vous en avez l’opportunité, avoir son propre potager dans son jardin est un geste pour l’environnement.
Que ce soit pour y planter des tomates, des courgettes, des concombres, des pommes de terre, des herbes aromatiques, etc… un potager est un moyen de privilégier les produits de saison, tout en respectant le cycle de saisonnalité.

zero dechet

Pailler ses plantations

Hormis les végétaux malades, tous les déchets végétaux (tonte, broyat, branchage, feuilles,…) peuvent être utilisés pour pailler.

En termes de d’éco-responsabilité, de réduction des déchets et de préservation de la biodiversité, le paillage recèle de très nombreux avantages :

  • il nourrit les plantes et améliore le sol
  • il protège le sol du dessèchement et limite l’évaporation
  • il limite la germination des plantes annuelles indésirables et donc le désherbage chimique
  • il diminue les tâches d’entretien (bêchage, binage, sarclage, arrosage) ou les rend plus aisées
  • il exige peu de temps et évite les déplacements en déchèterie.

Le paillage, c’est l’allié indispensable d’un jardin éco-responsable !

zero dechet

Aménager un espace « sauvage »

Si cela est possible, et si le jardin le permet en termes d’espace, laisser se développer les herbes et les fleurs dans un coin du jardin favorise la biodiversité.

Il est également possible de placer un tas de bois pour abriter les hérissons, de fabriquer des mangeoires et nichoirs, ou encore un hôtel à insectes… Ce sont même des activités à faire en famille, les enfants pouvant contribuer à la construction de ces abris et découvrir ainsi la richesse de la biodiversité qui se trouve à portée de main.

zero dechet

Ne pas brûler ses déchets verts

Brûler des végétaux, surtout s’ils sont humides, dégage des substances polluantes, qui sont toxiques pour les êtres humains et l’environnement. C’est donc un acte à éviter dans la mesure du possible, qui plus est dans une démarche d’éco-responsabilité.

Brûler les déchets, quels qu’ils soient, dans son jardin est interdit. Aussi, le compostage et/ou le paillage sont recommandés pour recycler les déchets du jardin. Sinon, il faut les faire sécher avant de les déposer en déchèterie ou avant la collecte des déchets.

Un jardin zéro déchet est donc parfaitement accessible à tous les jardiniers. Il y a certes quelques habitudes à changer et à adapter, mais absolument rien qui ne soit trop complexe à mettre en œuvre. Préserver l’environnement, laisser une planète respirable aux futures générations, ça passe aussi par ces petits gestes qui, additionnés les uns aux autres, forment un grand tout.

Articles connexes sur Tendances et conseils
Twinclip de STIGA, l’allié des beaux jardins

Innovation majeure pour les tondeuses thermiques et les tondeuses à batterie, le brevet Twinclip se caractérise par un système de lame à double tranchant, permettant une tonte parfaite de la pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Avril

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous a préparé un calendrier d’entretien du gazon tout au long de l’année. Découvrez dans cet article ses conseils pour entretenir votre pelouse en avril.

EN SAVOIR PLUS
Qu'est-ce que le gazon ?

Les définitions du mot « gazon » que l’on trouve dans les différents dictionnaire évoluent entre : « motte de terre garnie d’herbe », « herbe courte et menue », « herbe maintenue dense et rase », « végétation herbacée couvrant le sol »,  « herbe dense, courte et fine ». On se retrouve ici dans une vision assez proche de celle de ce proverbe bien français : « Qu’importe le gazon du moment qu’on ait la verdure ! » et de la confusion courante entre le gazon et la pelouse, les deux mots étant souvent considérés comme des synonymes.

Mais pour le jardinier, la définition la plus exacte du gazon serait celle donnée par Wikipédia : « surface semée densément d'herbes fines sélectionnées, essentiellement des graminées » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gazon)

En fait, dans sa réalité technique, le gazon consiste en un mélange d'espèces et de variétés de graminées soigneusement sélectionnées qui, après avoir été semées, forment une pelouse. Même si la texture du gazon est herbacée (souple, tendre), ce n’est en rien « de l’herbe » (« petite plante qui pousse naturellement partout quand les conditions lui sont favorables » selon la définition du Larousse) ou bien alors de l’herbe d’une très grande sophistication. Car il faut bien être conscient d’une chose : le gazon ça se cultive ! C’est même, dans certains cas, l’une des cultures les plus complexes qui soient (par exemple les gazons utilisés pour les terrains de sport).

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Mars

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Les batteries au service de l’entretien extérieur

Depuis quelques années, nous assistons à un développement rapide des outils de jardin à batterie en raison des nombreux avantages qu’ils présentent. Silencieux, écologiques, pratiques et maniables, ils s’adaptent à tous les travaux du jardin.

EN SAVOIR PLUS
Les 3 nouvelles gammes de STIGA

L’objectif principal de STIGA est de faire de chaque jardin un endroit sain et convivial. Pour cela, la marque dévoile en 2021 plus de 50 nouveaux produits à batterie s’articulant autour de 3 univers : Essential, pour les jardiniers occasionnels, Experience, pour les jardiniers passionnés et Expert, pour les jardiniers avertis.
On vous explique.

EN SAVOIR PLUS
Calendrier d’entretien annuel du gazon – Janvier/Février

Patrick Mioulane, notre journaliste spécialiste des jardins, vous livre son calendrier d’entretien annuel du gazon. Chaque mois, retrouvez ses précieux conseils pour vous occuper de votre pelouse.

EN SAVOIR PLUS
Comment choisir une motobineuse ?

Avant de planter votre pelouse, vos arbres et vos plantes, il est nécessaire de préparer votre terre. Laissez tomber bêche et binette, la motobineuse vous sera bien plus utile. Aérer, labourer ou retourner la terre sont des travaux fastidieux et potentiellement douloureux, d’où l’intérêt de privilégier un engin motorisé.
On vous explique comment choisir une motobineuse.

EN SAVOIR PLUS
Share on Facebook Share on Linkedin